Roland-Garros : exclu après le test positif de son coach, un joueur porte plainte

Le Bosnien Damir Dzumhur (114e mondial) avait été évincé du tournoi après le test positif de son entraîneur. Ce dernier a effectué un nouveau test qui s’est révélé négatif. Les deux hommes demandent réparation.

 Décalés en raison de la pandémie de Covid-19, les Internationaux de France sont déjà rattrapés par une polémique
Décalés en raison de la pandémie de Covid-19, les Internationaux de France sont déjà rattrapés par une polémique LP/Arnaud Journois

Déjà une polémique! Alors que le tournoi de Roland-Garros vient à peine de débuter avec ses matchs de qualification et que le tableau principal ne débutera que dimanche, une affaire fait déjà trembler la terre battue. Ce mardi matin, le site du journal L'Equipe a annoncé que le joueur bosnien Damir Dzumhur (114e mondial) et son coach Petar Popovic allaient porter plainte contre le tournoi et la Fédération française.

Ces derniers reprochent à l'organisation du Grand Chelem français de les avoir injustement exclus après le test positif au Covid-19 de l'entraîneur en fin de semaine dernière. Ils avaient tous les deux été testés négatifs lors d'un premier examen jeudi avant que les tests de samedi infirment celui du coach. Les services sanitaires de Roland Garros avaient ensuite refusé de permettre à l'entraîneur de passer un nouvel examen pour vérifier ce résultat.

De retour en Serbie, le coach a donc effectué, lundi, un nouveau test nasal et un autre dans la gorge qui se sont, cette fois, révélés négatifs. Les examens ont indiqué la présence d'anticorps. Sans doute les restes de l'infection au Covid-19 dont a été victime Petar Popovic… cet été.

Grosse perte financière

Les deux hommes sont donc bien décidés à obtenir réparation et gain de cause. Privé des qualifications, Dzumhur, 28 ans, déplore une grosse perte financière. La simple participation au tableau de qualifications assure aux participants un pécule de 10 000 euros (contre 7 000 l'an dernier). La victoire permettait d'empocher 16 000 euros (contre 12 250). « J'ai évidemment perdu de l'argent, entre les billets d'avion de Rome à Paris puis de Paris à chez nous, pour mon coach et moi, et aussi le salaire de mon entraîneur…, énumérait le joueur dans l'Equipe. Et je repars sans rien. On n'a même pas pu obtenir le prize money du premier tour, ni la moitié. Rien. J'ai atteint deux fois le troisième tour à Roland-Garros, il y a toujours une chance de réussir un bon résultat. Pas cette fois. On va essayer de rendre la situation moins injuste. »

Petar Popovic n'a lui aussi pas caché son agacement et aurait demandé aux organisateurs s'ils auraient agi de la même façon avec le coach de Rafael Nadal… « C'est un scandale et une énorme frustration. Je suis sûr que nous allons gagner au tribunal, mais ça fait très mal », peste le joueur qui a également assuré que Novak Djokovic l'avait contacté pour l'aider.