Roland-Garros : «Ça veut dire beaucoup de partager les 20 avec Federer», savoure Nadal

En remportant son 13e Roland-Garros face à Djokovic, l’Espagnol a rejoint le Suisse au nombre de Grands Chelems remportés. Un pas de plus dans la légende…

 Rafael Nadal a pleinement apprécié le message de félicitations de Roger Federer après sa victoire à Roland-Garros.
Rafael Nadal a pleinement apprécié le message de félicitations de Roger Federer après sa victoire à Roland-Garros. LP/Arnaud Journois

Avec son éternelle humilité , Rafael Nadal commente son entrée dans le cercle très fermé de… Roger Federer. Ces deux-là sont indissociables.

Roger Federer, que vous égalez, a été l'un des premiers à vous féliciter. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

RAFAEL NADAL. Tout le monde connaît la très bonne relation et le respect que nous avons l'un envers l'autre. Il est heureux quand je gagne, je le suis quand il fait les choses bien. Pour moi, notre relation veut dire beaucoup et je le remercie. Je ne cache pas que j'aimerais finir de jouer avec le plus de Grands Chelems mais je dois suivre mon chemin, travailler. Je ne vais pas penser tout le temps que Novak a gagné ci ou Roger gagné ça. Tu dois vivre ta vie et c'est ce que j'ai toujours fait. Bien sûr que je suis fan de l'histoire du sport, je la respecte et ça veut dire beaucoup de partager les 20 avec Roger. Une rivalité depuis si longtemps, c'est beau. Mais nous jouons encore. Attendons de voir à la fin de nos carrières…

Roland-Garros : «Ça veut dire beaucoup de partager les 20 avec Federer», savoure Nadal

Les deux premiers sets étaient-ils vos meilleurs à Roland-Garros ?

Pendant deux sets et demi, j'ai joué à un niveau extraordinaire, je ne peux pas dire autre chose (sourire). C'est impossible d'avoir un tel score contre Novak sans jouer bien. Je suis fier, ma satisfaction personnelle est grande surtout vu les conditions qui ne sont pas celles que j'aurais choisies pour jouer un tel événement. J'ai été capable de m'adapter, d'être positif dans toutes les situations, d'accepter tous les défis. J'ai juste essayé de travailler tous les jours avec la bonne détermination en poursuivant mes objectifs. C'est l'un des Roland-Garros qui a le plus de valeur pour moi.

Arrivez-vous à savourer malgré les circonstances ?

C'est un jour très important pour moi mais je ne suis pas stupide. Il y a toujours une situation délicate pour tout le monde. Je suis content, mais pas autant que d'habitude. On n'a pas profité de la foule, de cette ambiance géniale. Je ne vais pas penser différemment parce que j'ai gagné. Je n'oublie pas et j'espère que ça va s'améliorer bientôt.

Avez-vous beaucoup douté avant Roland-Garros ?

Les doutes font partie de la vie et c'est bien parce que tu ne te considères pas trop bon. Ma préparation n'a pas été parfaite mais en même temps, je me suis beaucoup entraîné sur terre au lieu de jouer la tournée américaine. Mon niveau de confiance s'est amélioré chaque jour, de même que mes sensations avec la balle. Quand on joue contre Novak, on ne peut pas être trop confiant. Mais j'étais positif…