Roland-Garros : au tennis club de Blagnac, on a vibré pour Gaston, l’enfant du pays

Supporters et amis ont vibré ce dimanche lors des 5 sets acharnés livrés face au numéro 3 mondial Dominic Thiem.

 Dans le club d’Hugo Gaston en banlieue toulousaine, la fierté l’emporte sur la déception pour la trentaine de membres présents ce dimanche.
Dans le club d’Hugo Gaston en banlieue toulousaine, la fierté l’emporte sur la déception pour la trentaine de membres présents ce dimanche. LP/Vincent Pialat

« Non! » La nuit vient de tomber sur le Blagnac Tennis Club et Hugo Gaston, le poulain du club, finit par lâcher dans son cinquième set face à Dominic Thiem (6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-3). Après plus de trois heures et demi d'un combat acharné, le jeune tennisman voit son aventure son terminer à Roland-Garros. 600 kilomètres plus au sud, dans « son » club de la banlieue toulousaine, la fierté l'emporte sur la déception : Hugo, celui que tout le monde connait et apprécie au BTC, a été tout près de renverser le numéro 3 mondial.

« Etre revenu comme il l'a fait, remporter deux sets après avoir perdu les deux premiers, c'est magnifique, insiste le président Christophe Caracatsanis. On y a cru! A deux sets partout, on s'est dit que c'était possible. On a cru revivre la rencontre précédente face à Wawrinka, mais cette fois il n'a pas tenu. » Au fond de la salle, des copains et coéquipiers d'Hugo préfèrent également retenir les bons moments. « Quand on le reverra, on lui dira un grand bravo, lâchent Sergi Tournié et Maxime Hillhouse. On est trop fiers de lui. On est passés par un peu toutes les émotions. Il était capable de le faire! »

LIRE AUSSI > Roland-Garros : l'épatant Hugo Gaston prend date pour l'avenir

Tout au long de la rencontre, ils ont encouragé leur pote. « L'amorti maintenant ! » lâchent-ils souvent, juste avant que Hugo Gaston ne tente son geste fétiche, qui lui réussira un peu moins en toute fin de partie, fatigue oblige. Ils connaissent leur Hugo sur le bout des doigts et sont capables d'anticiper ce qu'il va faire. « On connait son jeu, on sait quand il va déclencher son amorti, disent-ils. Ça nous fait rire qu'il en fasse autant et que ses adversaires ne soient pas toujours capables de le lire. »

Aux murs, des coupures de presse à l'honneur de Gaston

« Allez Hugo! » La trentaine de membres du club présents ce dimanche — pas davantage en raison des restrictions Covid — n'a jamais lâché, tout au long de l'après-midi, celui qui rend fier tout un club et toute une ville. Blagnac est un des plus gros clubs de la région en nombre de licenciés (près de 1000 !). L'équipe possède même déjà un joueur du top 50 mondial (Albert Ramos). Peut-être bientôt deux avec Hugo Gaston, qui bénéficie à Blagnac d'une aide précieuse, à la fois du club mais aussi des collectivités qui l'accompagnent.

La rencontre face à Thiem, les membres du club l'ont suivie entre les cours de terre battue où Hugo Gaston s'entraîne une bonne partie de l'année. Les nombreuses coupes témoignent du palmarès fourni du BTC. Aux murs, des coupures de presse récentes mettent en valeur l'aventure de leur leader à Roland-Garros. Les affiches des vingt dernières éditions du Tournoi parisien sont également punaisées tout le long de la pièce. C'est dans cet environnement qu'a progressé Hugo, après avoir débuté à Fonsorbes, une ville un peu plus au sud, celle de ses parents. Désormais, et même s'il s'est incliné en 8e de finale de Roland-Garros, c'est le monde qui s'ouvre à lui.