Open d’Australie : Nadal rassure, Mladenovic gagne… ce qu’il faut retenir de la 2e journée

La Tricolore Kristina Mladenovic n’avait plus battu une joueuse du Top 40 depuis novembre 2019.

 Melbourne (Australie), le 9 février 2021. Tenante du titre en double, Kristina Mladenovic a préféré se consacrer au tournoi de simple cette année…
Melbourne (Australie), le 9 février 2021. Tenante du titre en double, Kristina Mladenovic a préféré se consacrer au tournoi de simple cette année… AFP/William West

Si Pierre-Hugues Herbert, Quentin Halys ou Chloé Paquet ont déjà fini leur parcours australien, Kristina Mladenovic, elle, a retrouvé le sourire aux antipodes. La n°1 mondiale Ashleigh Barty, elle, n'a concédé que... dix points (6-0, 6-0) contre Kovinic !

La Française : Kristina Mladenovic

Kristina Mladenovic a gagné un match… C'est peut-être un détail pour vous, mais pour elle ça veut dire beaucoup. La Tricolore, qui n'a plus enchaîné deux victoires sur le circuit depuis 14 mois, a sorti la Grecque Maria Sakkari, tête de série n°20 (6-2, 0-6, 6-3). « C'est une sacrée belle victoire », savoure le n°52 mondiale, qui n'avait plus battu de joueuse du Top 40 depuis son exploit face à la n°1 mondiale Ashleigh Barty en finale de la Fed Cup 2019. « Je suis vraiment contente de ma performance, d'avoir tenu mon service dans les moments importants, d'être restée à la bagarre dans le jeu. La référence pour moi, c'est vraiment ce troisième set. Je savoure pour le moment, je prends toutes les choses positives qu'il y a à prendre, notamment la confiance. »

Tenante du titre en double avec sa copine hongroise Timea Babos, « Kiki » a préféré faire l'impasse pour se concentrer sur son tableau solo. Avec un bon coup à jouer au deuxième tour contre la Japonaise Ibino (76e).

La star : Rafael Nadal

Après avoir fait le dos rond depuis dix jours, le n°2 mondial a réussi des débuts sans encombre sur la Rod Laver Arena face au Serbe Djere (6-3, 6-4, 6-1). L'Espagnol, qui avait fait l'impasse sur l'ATP Cup pour cause de douleurs dorsales et disputait son premier match de l'année, n'a pas hésité à lâcher ses coups. Notamment en revers. « Comme je l'ai dit, mon dos n'est pas parfait, explique l'homme aux 20 Grands Chelems. Il y a des chances pour que ça s'améliore et c'est pour ça que je suis là à jouer et à me battre. Après, on verra. Pour le moment, je ne me projette pas au-delà du prochain match… »

La perf : Alexei Popyrin

Le jeune Australien, 21 ans, n'était pas très bien embarqué face à l'expérimenté David Goffin, tête de série n°13, avant de s'imposer (3-6, 6-4, 6-7 (4), 7-6 (6), 6-3). Le Belge semblait même voler vers la victoire avec quatre balles de matchs dans le quatrième set… Deux sur son service à 5-4 et deux autres en menant 6-4 dans le jeu décisif. Dans la dernière manche, Goffin a craqué mentalement et physiquement, avec des crampes à la jambe gauche. « En fait, j'ai fait le job jusqu'aux balles de matchs, lâche-t-il. Si je rejoue ce match, je ne le gagne pas dix fois, mais onze fois… »

Le bide : Victoria Azarenka

Un petit tour et puis s'en va… Finaliste du dernier US Open et deux fois titrée à Melbourne (2012 et 2013), la n°13 mondiale n'a pas fait long feu sous le soleil australien. Trahie en grande partie par son service, la Biélorusse, qui menait pourtant 5-2 dans le premier set, s'est inclinée contre l'Américain Pegula (61e). (7-5, 6-4). A sa décharge, Azarenka fait partie des 72 joueurs dont la préparation n'a guère été idéale. Considérée comme cas contact après un contrôle positif au Covid-19 dans son vol, l'ex-n°1 à la WTA avait dû suivre quinze jours d'isolement strict.

Le chiffre : 15

On n'arrête plus Daniil Medvedev. Vainqueur sans sourciller du Canadien Pospisil (6-2, 6-2, 6-4), le n°4 mondial a signé sa 15e victoire de rang (dont 9 joueurs du top 10). Lauréat du Masters 1000 de Paris, du Masters de Londres et de l'ATP Cup avec la Russie, le francophile et francophone Daniil n'a plus perdu depuis le tournoi de Vienne en octobre dernier.

La phrase : «J'essaie de ne pas entendre la comparaison avec Rafa»

L'Espagnol Carlos Alcaraz, 17 ans, a remporté son premier match en Grand Chelem face au Néerlandais Van de Zandschulp (6-1, 6-4, 6-4). Beaucoup voient dans le Murcian, coaché par l'ex-n°1 mondial Juan Carlos Ferrero, le successeur de Nadal. Y compris Toni, l'oncle et ancien entraîneur du n°2 mondial…

L'image

Elina Svitolina, compagne de Gaël Monfils, a eu une petite pensée pour son cher et tendre, en plein désarroi la veille après sa défaite au premier tour...