Ski alpin : entre neige et brouillard, la météo perturbe fortement les Mondiaux

Les Championnats du monde de Cortina d'Ampezzo auraient dû commencer lundi. Entre neige et brouillard, ils débuteront, au mieux, ce jeudi dans la station italienne…

 Les épreuves ne commenceront pas, au mieux… avant ce jeudi : la faute à un épais brouillard qui enveloppe le haut de la piste Olympia delle Tofane.
Les épreuves ne commenceront pas, au mieux… avant ce jeudi : la faute à un épais brouillard qui enveloppe le haut de la piste Olympia delle Tofane. REUTERS/Denis Balibouse

Depuis presque un an, la quasi-totalité des manifestations sportives est perturbée par la crise sanitaire. Le ski alpin, lui, nous offre un petit goût de monde d'avant… Les Mondiaux de Cortina d'Ampezzo, qui ont pu être mis en place malgré les restrictions dues à la pandémie, sont en effet complètement chamboulés par les conditions météorologiques au-dessus de la station italienne.

Les épreuves, qui devaient débuter lundi, ne commenceront pas, au mieux… avant ce jeudi. La faute à un épais brouillard qui enveloppe le haut de la piste Olympia delle Tofane et laissera la place pendant vingt-quatre heures à un fort duo pluie/neige. Le Super-G dames prévu ce mardi en début d'après-midi, puis décalé et raccourci avant d'être déplacé, aura donc lieu si tout va bien ce jeudi matin avant le Super-G hommes, lui aussi décalé dès lundi parce qu'un plan de prévention avalanche rendait la préparation de la piste impossible.

La fédération internationale (FIS) a également annoncé le report du combiné messieurs de mercredi au lundi 15, le même jour que le combiné dames, qui lui aurait dû avoir lieu le lundi 8. Lauréat du combiné en 2019, Alexis Pinturault devra donc patienter pour remettre son titre en jeu.

Dix-sept Tricolores engagés

Bonjour le casse-tête pour les organisateurs qui ne disposent plus que de onze jours de compétition au lieu de quatorze et doivent également tenir compte des entraînements officiels à caser avant les descentes femmes (samedi) et hommes (dimanche). Pour l'heure, une session est prévue pour les femmes (vendredi), deux pour les hommes (vendredi et samedi).

Heureusement, les prévisions semblent beaucoup plus optimistes pour la fin de semaine avec l'arrivée du froid et d'un ciel plus dégagé. De tels contretemps sont fréquents en ski où les éléments font partie intégrante du sport. Pour Alberto Senigagliesi, le directeur de l'équipe de France femmes, « il était vraiment impossible de courir ».

« Il va falloir s'adapter, a expliqué Tessa Worley à Ski Chrono. On a patienté au chaud. Je devais partir ce soir de Cortina, pour m'entraîner pour la deuxième semaine, en géant et parallèle, mais ça va changer… » Dix-sept skieurs tricolores (Escané, Frasse Sombet, Gauché, Gauthier, Noens, Roux et Worley chez les femmes, Allègre, Bailet, Clarey, Faivre, Favrot, Grange, Muffat-Jeandet, Muzaton, Noël et Pinturault hommes) sont engagés dans la quinzaine raccourcie du blanc.