Tournoi des Six Nations : «l’extraterrestre» Antoine Dupont impressionne

Le demi de mêlée du XV de France a été extraordinaire lors du premier match des Bleus dans le Tournoi des Six Nations face à l’Italie.

 Antoine Dupont a inscrit un essai et en a offert quatre autres à Rome.
Antoine Dupont a inscrit un essai et en a offert quatre autres à Rome. AFP/Filippo Monteforte

Antoine Dupont n'en finit pas d'impressionner le monde du rugby. Auteur d'un essai et décisif sur quatre autres lors de la démonstration (50-10) du XV de France en Italie pour lancer le Tournoi des Six Nations samedi 6 février, le demi de mêlée continue sur la lancée d'une année 2020 déjà très convaincante. Chez les Bleus, les capacités de « Toto », élu homme du match à Rome, impressionnent ses partenaires.

« Je l'appelle le martien, c'est un extraterrestre. Il ne vient pas de la même planète que nous, s'exclame son ami et partenaire au Stade Toulousain, Cyril Baille. C'est le facteur X, il est impressionnant à chaque sortie. C'est un plaisir de jouer avec lui. »

«Il a toujours un coup d'avance»

« Là où il est impressionnant, c'est sur sa régularité. Il arrive à désorganiser à lui seul les défenses adverses. Tout le monde en équipe de France s'est adapté à son jeu et aux différences qu'il est capable de faire », souligne l'arrière tricolore, Brice Dulin.

Les qualités d'Antoine Dupont ne sont pas uniquement appréciées par les Bleus. Dans un entretien accordé mardi à L'Equipe, l'arrière australien du Racing 92, Kurtley Beale, le juge « impressionnant. À chaque match, il grandit davantage. Il était déjà un joueur de classe mondiale et il est selon moi aujourd'hui dans le top 3 des meilleurs joueurs du monde. Antoine a des qualités athlétiques au-dessus du lot et il sait s'en servir, non seulement en attaque mais aussi en défense. […] En ce moment, je ne sais pas s'il existe un joueur plus influent pour son équipe qu'Antoine Dupont ».

En Italie, Antoine Dupont s'est de nouveau notamment distingué par sa capacité à se trouver au soutien de ses partenaires quand ceux-ci s'engouffraient dans une brèche. Une aptitude qui lui vaut le surnom de « ministre de l'Intérieur ». « Il le doit à sa vision du jeu et à son sens de l'anticipation, souligne Dulin. Physiquement, il est au top et il a toujours un coup d'avance. »

Le demi de mêlée, désigné meilleur joueur du Tournoi des Six Nations l'année dernière, a laissé sa place à Baptiste Serin peu avant l'heure de jeu en Italie. Une volonté du staff de pouvoir économiser son phénomène avant le déplacement en Irlande dimanche. Où « le martien » sera encore attendu.