Top 14 : vainqueur de La Rochelle, le Racing 92 a tremblé jusqu’au bout

Les rugbymen du Racing 92 ont battu le Stade Rochelais (26-22) au bout d’un âpre duel ce dimanche en match en retard de Top 14.

 Le jeu au pied d’Antoine Gibert s’est révélé décisif dans la victoire du Racing 92 face à La Rochelle.
Le jeu au pied d’Antoine Gibert s’est révélé décisif dans la victoire du Racing 92 face à La Rochelle. LP/Icon Sport/Baptiste Fernandez

Le Racing 92 a eu peur jusqu'à la dernière minute face à La Rochelle, ce dimanche après-midi à Paris-La Défense Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine). Au terme de ce match en retard de la 14 e journée du Top 14, les Franciliens décrochent une victoire précieuse à domicile (26-22) mais restent troisièmes au classement. Les Rochelais sont toujours 2 es grâce à une meilleure différence de points.

Le match : une leçon de réalisme

Malgré une excellente entame de rencontre (10-0 dès la cinquième minute), le Racing 92 se retrouve rapidement asphyxié face à des Maritimes renforcés par le retour de leur troisième ligne néo-zélandais Victor Vito après quatre mois d'absence.

Grâce aux coups de pied de leur ouvreur Antoine Gibert, les Franciliens finissent la première période avec 11 points d'avance (16-5). Au retour des vestiaires, ils prennent le large grâce à un essai de Dominic Bird et mènent 23-5.

Mais les visiteurs ne s'avouent pas vaincus grâce à un coaching payant. Tawera Kerr-Barlow et Martin Alonso, deux entrants, inscrivent coup sur coup un essai pour revenir à 23-22 à un quart d'heure de la fin du match. Hélas pour La Rochelle, Ihaia West rate 3 des 4 transformations.

A la 70e minute, Antoine Gibert redonne de l'air aux siens avec une quatrième pénalité qui s'ajoute à ses deux transformations. Les Franciliens résistent aux assauts des Rochelais (qui repartiront avec le bonus défensif) et freinent notamment une ultime percée de Pierre Boudehent à la toute dernière minute.

Le joueur : Antoine Gibert

Les talents au pied du demi d'ouverture ont été essentiels dans la victoire du Racing 92. Dès le début du match, c'est lui qui trouve la touche qui permet à Baubigny d'ouvrir le score. L'ouvreur de 23 ans réitère l'opération au début de la deuxième mi-temps pour amener l'essai de Bird. Il transforme les deux et complète son sans-faute avec quatre précieuses pénalités qui soulagent les Franciliens, en grande difficulté dans le jeu.

Le chiffre : 85

85 secondes, soit 1 minute et 25 secondes. C'est le temps qu'il aura fallu au talonneur Teddy Baubigny pour trouver la faille dans la défense rochelaise et ainsi inscrire l'essai le plus rapide de la saison de Top 14.

FEUILLE DE MATCH

Top 14 - 14e journée (match en retard)

A Nanterre : Racing 92-La Rochelle, 26-22 (mi-temps : 16-5).

Arbitre : M. Poite.

Les points :

Racing 92 : 2 essais de Baubigny (2e) et Bird (43e), 2 transformations et 4 pénalités de Gibert (5e, 32e, 40e + 1, 72e).

La Rochelle : 4 essais de Vito (19e), Boudehent (55e), Kerr-Barlow (64e) et Alonso (67e), 1 transformation de West (55e).

Exclusion temporaire. Racing 92 : Klemenczak (14e).

Racing 92 : Zebo - Taofifenua, Klemenczak, Chavancy, Imhoff (Dupichot, 41e) - (o) Gibert, (m) Le Garrec (Machenaud, 63e) - Diallo (Palu, 70e), Tanga Mangene (Chouzenoux, 63e), Lauret - Bird, Palu (L. Jones, 54e) - Gomes Sa (Kharaishvili, 51e), Baubigny (Le Guen, 54e), Ben Arous (Gogichashvili, 54e). Entr. : Travers.

La Rochelle : Leyds - Favre, Sinzelle, Botia (Alonso, 62e, Pi. Boudehent, 68e), Rhule - (o) West, (m) Berjon (Kerr-Barlow, 48e) - Pa. Boudehent, Vito, Bourdeau (Gourdon, 71e) - Leroux (Tanguy, 48e), Sazy - Joly (Atonio, 48e), F. Bosch (Lagrange, 64e), Wardi (Priso, 62e). Entr. : Gibbes.