Top 14 : le Stade Français, encore battu à l’extérieur, glane un bonus défensif

Battu ce samedi à La Rochelle (16-11), nouveau leader du Top 14, le Stade Français repart quand même avec un point de bonus défensif obtenu en toute fin de match.

 La Rochelle, stade Marcel-Deflandre, le 20 février 2021. Lester Etien (en rose) et ses coéquipiers parisiens repartent de La Rochelle avec le bonus défensif.
La Rochelle, stade Marcel-Deflandre, le 20 février 2021. Lester Etien (en rose) et ses coéquipiers parisiens repartent de La Rochelle avec le bonus défensif.  AFP/XAVIER LEOTY

Le Stade Français a décidément du mal à voyager. Lors de cette 17e journée de Top 14, les Parisiens, imprécis en attaque, concèdent leur huitième revers consécutif en déplacement ce samedi après midi à La Rochelle (16-11). Seule consolation, ils arrachent le bonus défensif à la 80e.

Ce qu'il faut retenir

Frustrant mais pas illogique. Jamais vraiment largué, mais mené depuis la 6e minute du match contre La Rochelle, le Stade Français rentre des Charentes avec un point dans sa besace. Pas suffisant pour briser la spirale négative hors de ses bases, mais Paris pourra trouver quelques motifs de satisfaction de son déplacement.

Dès l'entame de match disputé sous un soleil printanier, après une pénalité ratée par Nicolas Sanchez, peu inspiré au pied tout au long du match, La Rochelle file à l'essai dès l'entame. Trouvé sur une touche, Barjon, le numéro 9 rochelais, profite d'une brèche dans la défense parisienne pour aplatir sous les poteaux.

A la suite de plusieurs mêlées remportées par leurs avants, les Rochelais confortent leur avantage par le biais de Jules Plisson, une ancienne connaissance parisienne (10-0, 17e).

Entré à la 35e minute après la blessure de Chapuis, Pablo Matera se signale après seulement sept minutes de temps de jeu. Négativement. L'international argentin empêche grossièrement la sortie de balle rochelaise près de sa ligne et écope d'un carton jaune. Un nouvel avertissement pour les capitaine des Pumas argentins qui avait déjà suspendu pour un cumul trop important de cartons jaunes.

Mais Paris ne lâche pas. En infériorité numérique, Veainu chipe une passe rochelaise pour inscrire un essai (13-5, 44e) puis une pénalité après une percée de Danty (13-8, 50e). Sur les trente dernières minutes, les Rochelais ont conforté leur avantage par deux pénalités de Plisson puis de son remplaçant West. Dans les 22 mètres rochelais à plusieurs reprises, les hommes de Gonzalo Quesada n'ont pas réussi à punir la meilleure défense du championnat, la faute à de nombreux ballons perdus (18).

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Au classement, le Stade Français est 7e alors que La Rochelle s'installe en tête du Top 14, en attendant le match de Toulouse ce samedi soir. «On peut avoir un petit peu de regrets, mais on va se contenter du point de bonus», a résumé l'ailier parisien Lester Etien au micro de Canal+ à la fin de la rencontre.

Le fait du match : Paris y a cru jusqu'au bout

Malgré de nombreuses imprécisions dans plusieurs secteurs de jeu, le Stade Français, soudé, repart du stade Marcel-Deflandre avec un point de bonus défensif. Après une percée des avants, les Parisiens, qui n'ont pas réussi à aplatir dans l'en-but, ont bénéficié d'un avantage. Joris Segonds a tenté un drop, raté. Mais il n'a pas tremblé sur une pénalité face aux poteaux, au bout du temps réglementaire (80e).

La réaction

Yoann Maestri, capitaine du Stade Français : «On a pas mal bossé la défense, cela s'est vu, on fait des erreurs bêtes qui nous coûtent le match. C'est difficile face à une équipe en pleine confiance. On fait preuve d'une belle solidarité. Il faut que ça tourne, on va avoir pas mal de réceptions, il va falloir rentrer des points et continuer à y croire.»