Six Nations : avant d’affronter les Bleus, l’Irlande cale contre les Gallois

En clôture de la première journée du Tournoi des Six Nations de rugby, ce dimanche, le XV du Trèfle s’est incliné à Cardiff (21-16).

 Robbie Henshaw et les Irlandais n’ont pas démérité, mais ont craqué à l’usure contre les Gallois.
Robbie Henshaw et les Irlandais n’ont pas démérité, mais ont craqué à l’usure contre les Gallois. AFP/Geoff Caddick

Tous les favoris au tapis, sauf les Bleus. Au lendemain de la défaite surprise des Anglais à Twickenham contre l'Ecosse, l'Irlande s'est inclinée (21-16) au pays de Galles ce dimanche, à une semaine de recevoir le XV de France pour la prochaine journée du Tournoi des Six Nations (dimanche 14 février, à 16 heures).

Un déplacement capital pour les Bleus, qui ne se sont plus imposés à Dublin depuis 2011, sur la pelouse d'une équipe expérimentée. Cette dernière ressort marquée physiquement de son revers à Cardiff, concédé après avoir évolué à quatorze pendant plus des trois-quarts du match.

Sexton, sorti après un choc, incertain contre la France

Privé de son troisième ligne Peter O'Mahony, expulsé pour un vilain geste dans un ruck, le XV du Trèfle a eu le mérite de ne jamais lâcher, dominant largement les Gallois dans une première période achevée sur un 13-6 en leur faveur. Mais, à l'usure, le XV du Poireau, très décevant en 2020, a réussi à passer devant et à finalement s'imposer.

Mais au-delà de cette défaite, l'Irlande a peut-être perdu l'un de ses cadres pour la semaine prochaine. En plus de son deuxième ligne James Ryan, sorti en première période, son ouvreur Jonathan Sexton, 35 ans, a dû laisser ses partenaires à dix minutes de la fin après un choc qui l'a obligé à suivre le protocole commotion.

Une perte importante pour le XV du Trèfle, d'autant que son remplaçant Billy Burns est complètement passé au travers. Alors que son équipe venait d'obtenir une pénalité de la dernière chance dans les arrêts de jeu, le joueur a mal dosé son coup de pied, ratant la touche et une dernière munition pour l'emporter. L'Irlande est déjà sous pression. Aux Bleus de l'enfoncer dans une semaine.