Coupe d’Europe de rugby : troisième défaite en finale pour le Racing, battu par Exeter

Le club francilien, qui a raté son début de match, voit encore le titre européen s’envoler en Champions Cup, cette fois devant Exeter (31-27). Avec trois échecs en finale, les Ciel et Blanc rejoignent Clermont.

 La déception d’Antonie Claassen à la fin du match. Le Racing 92 échoue de peu.
La déception d’Antonie Claassen à la fin du match. Le Racing 92 échoue de peu. AFP

Le huitième duel franco-anglais en finale de Coupe d'Europe a tourné en faveur des Anglais. Le Racing 92 échoue de peu (31-27) face à Exeter pourtant novice à ce stade de la compétition.

Ce qu'il faut retenir

On s'est très vite inquiété pour le Racing 92 tant les premières minutes ont été douloureuses et cahotantes. En un peu plus d'un quart d'heure, les Franciliens encaissent deux essais et accusent 14 points de retard. Les Anglais récitent parfaitement leur partition. Mais surtout les cadres franciliens font défaut. Iribaren pourtant irréprochable dans cette campagne européenne ne parvient pas à trouver une touche sur pénalité (2e) et se signale par une fébrilité inhabituelle.

Quant à son compère de la ligne d'attaque, l'Ecossais Finn Russell, il jongle dans son en-but avec la balle et manque d'offrir un essai tout fait à Exeter (13e). Dès la 14e minute, le remplaçant d'Iribaren Maxime Machenaud part s'échauffer. Le manager Laurent Travers attendra finalement la pause pour effectuer le changement indiquant que son demi de mêlée avait ressenti une gêne aux adducteurs dès le début du match. La deuxième partie de la première période est plus favorable aux coéquipiers du capitaine Henry Chavancy. Zebo (20e) puis Imhoff (32e, 14-12) franchissent la ligne d'en-but mais un dernier essai à la sirène des Chiefs permet aux Anglais de reprendre le large à la pause (21-12).

Au retour des vestiaires, le Racing gomme ses imperfections et l'Irlandais Zebo double son compteur essais (43e) avant que Chat (50e) ne redonne espoir aux bruyants remplaçants franciliens. Les hommes de Laurent Travers s'imposent une terrible séquence en défense et Vakatawa récupère le ballon. Les Anglais doutent et s'en remettent à des pick and go mais perdent Francis sur carton jaune (71e) après qu'il a empêché Imhoff de filer à l'essai. La fin de match est irrespirable et le Racing n'a qu'un petit point de retard mais deux pénalités vont permettre aux Anglais de souffler.

Le joueur : Simon Zebo

C'est l'homme par qui a sonné la révolte. L'Irlandais placé à l'arrière a redonné de l'espoir à un moment où ses coéquipiers accusaient le coup. En seconde période, il doublera la mise.

Le chiffre : 3

Jamais deux sans trois. Le Racing s'est encore une fois incliné en finale de Coupe d'Europe pour la 3e fois après 2016 face aux Saracens et 2018 contre le Leinster. Le même score que Clermont, trois fois finaliste perdant lui aussi.

EXETER - RACING : 31-27

Mi-temps : 21-12. Ashton Gate Stadium de Bristol (Ang.). Arbitre : Nigel Owen (Pdg)

Les points. Exeter : Essais : Cowan-Dickie (8e), S.Simmonds (16e), William (40e), H.Slade (45e). Transformations : J.Simmonds (8e, 16e, 40e, 45e). Pénalités : J.Simmonds (79e).

Racing 92 : Essais : Zebo (20e, 43e), Imhoff (32e), Chat (50e). Transformations : Russell (32e) Machenaud (50e). Pénalités Machenaud (65e).

Avertissement. Carton jaune. Exeter Francis (71e)

Racing 92 : Zebo - Dupichot, Vakatawa, Chavancy (cap.), Imhoff - (o) Russell, (m) Iribaren - Sanconnie, Claassen, Lauret - Bird, Le Roux - Colombe, Chat, Ben Arous. Entr. : Travers.