Coupe d’Europe de rugby : solide à Clermont, le Racing rejoint le dernier carré

L’ASM a été dominée à Marcel-Michelin par des Franciliens débordants d’envie (27-36), ce samedi, en quarts de finale. Les Racingmen affronteront les Anglais du Saracens en demi-finale dans sept jours.

 Le demi de mêlée français du Racing 92, Teddy Iribaren (à gauche), le 19 septembre au stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand.
Le demi de mêlée français du Racing 92, Teddy Iribaren (à gauche), le 19 septembre au stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand. AFP/Thierry Zoccolan

Ce qu'il faut retenir :

Pour le Racing 92, c'est toujours le Printemps. Reporté à cause de la pandémie de Covid-19, le quart de finale de Coupe d'Europe de rugby prévu en avril sur la pelouse de Clermont a accouché d'une belle soirée de rugby (27-36), ce samedi 19 septembre, au stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand. Cinq mois plus tard, ce duel franco-français entre le vainqueur de la Challenge Cup 2019 et le finaliste de la Champions Cup 2018 a vite basculé côté Franciliens, vainqueurs au terme d'une prestation aboutie. Un scénario somme toute attendu, tandis que les deux équipes naviguaient dans des eaux différentes en championnat depuis la reprise : on sait que Clermont doute (victoire étriquée face au Stade toulousain et une défaite à Bayonne), alors que le Racing arrivait lancé (deux beaux succès à Lyon puis contre Montpellier).

Un Racing qui n'a pas tardé à donner le ton d'une partie vite emballée, où son ailier Louis Dupichot a aplati en coin (2e). Les Jaunards, indisciplinés durant une heure, ont profité que les Franciliens soient quelque peu groggys après la sortie sur blessure sérieuse de ce même Dupichot pour inscrire un essai par Etienne Falgoux (23e). Clermont (essais de Wesley Fofana, 60e, Kotaro Matsushima, 70e, et Damian Penaud, 77e) a répondu un peu trop tardivement au Racing (essai de François Trinh-Duc, 39e), et c'est le jeu au pied quasi-parfait de Teddy Iribaren (7/8) qui a permis de prendre la forteresse jaune, où Clermont avait jusqu'alors remporté 35 de ses 37 matches à domicile en Coupe d'Europe. Les Racingmen rejoignent en demi-finale les Anglais du Saracens, tombeurs du Leinster, qu'ils accueilleront dans leur Arena samedi prochain.

La grosse blessure : Louis Dupichot

Auteur du premier essai du match, son sixième en Coupe d'Europe, Louis Dupichot a très rapidement sanctionné des Jaunards dépassés d'entrée. Mais celui qui est en train de se faire une place au soleil sur l'aile du Racing a dû céder sa place après une vingtaine de minutes à peine, lourdement touché à un genou. Applaudi par les 5000 spectateurs présents, il s'est rendu directement à l'hôpital, selon les informations du diffuseur, France 2.

Le chiffre : 4

En cinq rencontres entre l'ASM et le Racing 92 en Coupe d'Europe, les Franciliens disposent pour la quatrième fois des Auvergnats. La dernière confrontation entre les deux équipes datait de 2018, quand le Racing s'était déjà imposé à Marcel-Michelin, en quart de finale de la compétition (17-28).

L’UBB dans l’autre dernier carré

Plus tôt dans la journée, Bordeaux-Bègles s’est imposé 23 à 14 devant les Ecossais d’Edimbourg, samedi à Chaban-Delmas, en quart de finale de Challenge Cup. Les Girondins se rendront samedi à Bristol pour y disputer leur demi-finale européenne.