Ligue 2 : se donner de l’air, défense remaniée, cas de Covid… Trois choses à savoir avant Chambly - Caen

Actuellement en position de barragiste (18e), Chambly dispute un nouveau match important face à Caen (10e) ce samedi (19 heures) à Beauvais.

 Lassana Doucouré et Chambly espèrent se donner de l’air avec la venue de Caen.
Lassana Doucouré et Chambly espèrent se donner de l’air avec la venue de Caen.  LP/Icon Sport/Baptiste Fernandez

Trois jours après son nul frustrant contre Niort (1-1), Chambly qui a reculé à la 18e place, reçoit une équipe de Caen, bien loin de ses ambitions de montée (10e).

Une période charnière. Après Grenoble samedi dernier, Niort mercredi et Caen ce samedi, Chambly va continuer au rythme d'un match tous les trois jours la semaine prochaine avec un déplacement à Châteauroux mardi et la réception de Sochaux. La dimension physique sera primordiale tout comme la capacité de l'ensemble de l'effectif à répondre présent. « Je peux maintenant m'appuyer sur un groupe élargi, ce qui n'était pas le cas en début de saison », estime Bruno Luzi. Le déplacement dans le Berry sera capital. Avant cette 22e journée, Chambly compte en effet six points d'avance sur Pau (19e) et Châteauroux (20e). « On a la chance de recevoir Caen avant d'aller à Châteauroux qui sera un match très important, il faut les laisser derrière nous », reconnaît le gardien Xavier Pinoteau.

Bruno Luzi attend davantage de réalisme. Si Chambly avait arraché une égalisation méritée en fin de match face à Niort, Bruno Luzi reste frustré par le scénario : « « Contre Niort il a manqué le réalisme et les bonnes décisions aussi. Il ne faut pas se le cacher. Je ne sais pas comment en première période l'axial gauche de Niort ne sort pas autrement que par son entraîneur, qui a vu qu'il allait y passer. Ensuite, le gardien avec la faute en dehors de sa surface. L'arbitre n'a pas vu mais ça serait bien que cela se voie, car quand on a le sentiment que l'adversaire doit être à 10 ou à 9, cela change le match. » Si Caen, semble désormais décroché pour la course à la montée, l'entraîneur de Chambly se méfie de l'ancien pensionnaire de Ligue 1, privé de son gardien Rémy Riou remplacé par Garissone Innocent prêté par le PSG, Anthony Weber et Kélian Nsona (blessés). « Caen n'a pas abandonné tout espoir, il reste 18 matchs, ils ne sont pas totalement largués. C'est une belle équipe avec beaucoup de qualité, avec un entraîneur Pascal Dupraz que l'on apprécie beaucoup. C'est un adversaire de grande qualité », estime Bruno Luzi.

Un nouveau cas de Covid. Après Thibault Jaques, Oumar Gonzalez et l'entraîneur adjoint Florent Routier, un autre joueur a été testé positif au Covid-19 : John Popelard. Une 3e absence qui s'ajoute à celle de Guillaume Dequaire. Guillaume Heinry effectue, lui, son retour. En l'absence de Jaques et Gonzalez, le jeune Adrien Pinot (19 ans), habitué de la réserve (R1) et qui a disputé ses premières minutes en L2 contre Niort, pourrait être à nouveau titularisé. C'est le neveu de José Pinot, ancien joueur emblématique de Beauvais. Marvin Martin n'a, lui, pas été retenu.

Feuille de match

CHAMBLY - CAEN, samedi (19 heures), stade Pierre Brisson à Beauvais.. Arbitre : M. Varela.

Chambly : Pinoteau, Pontdemé - Soubervie, Pinot, Derrien, Camelo, Delos - El Hriti, Doucouré, Danger, Beaulieu, Eickmayer - Correa, Guezoui, Badu, Zabou, Heinry, Stojanovski. Entr. : Luzi.