Ligue 2 : Marvin Martin, précieux intermittent

En un an et demi, l’ancien international français, a joué, à peine, une petite dizaine de matchs avec Chambly opposé à Niort ce mercredi soir. Pour autant, le milieu de terrain tient un rôle important au sein du groupe.

 Marvin Martin a peu de temps de jeu à cause de récurrentes blessures, mais reste un joueur essentiel de l’effectif de Chambly.
Marvin Martin a peu de temps de jeu à cause de récurrentes blessures, mais reste un joueur essentiel de l’effectif de Chambly. LP/V.M.

C'est comme un vieux refrain qui tourne en boucle. Depuis son arrivée à Chambly en septembre 2019, Marvin Martin n'a pas réussi à tordre le cou à ses soucis récurrents de santé. À 33 ans, l'homme aux 15 sélections sous le maillot des Bleus enchaîne les pépins. Résultat, en l'espace de 16 mois, l'ancien joueur de Lille (2012-2017) ou de Reims (2017-2019), ne compte que 10 matchs à son actif dont deux avec l'équipe réserve. Si la saison dernière a été tronquée par l'arrêt de la compétition à la mi-mars, l'actuel exercice n'a pas vraiment changé la donne pour celui qui a été comparé un temps à Zinedine Zidane. Une comparaison que l'intéressé n'a jamais vraiment appréciée : « C'était très flatteur pour moi, nous indiquait-il à son arrivée dans l'Oise. Zidane était mon joueur préféré, mon modèle. Mais Zidane, il n'y en a qu'un. »

Avec deux matchs de Ligue 2 dans les jambes et 119 minutes de temps de jeu depuis la rentrée fin août, Martin a connu des blessures diverses et variées (ischio-jambiers, mollet, adducteurs…). « Ce qui est assez incroyable avec Marvin, c'est que malgré ça, il est toujours de bonne humeur à l'entraînement, souligne Joachim Eickmayer, son coéquipier. Pour nous, il est indispensable dans le groupe. Il est important car ils nous donnent de précieux conseils. »

« Il est bon quand il joue et il est bon quand il ne joue pas »

Lassana Doucouré, l'un des plus anciens joueurs de Chambly abonde : « Marvin est un joueur important, même quand il ne joue pas. Moi, ce que je retiens, c'est sa gentillesse, sa simplicité et son humilité. Il continue à bosser dur. C'est un exemple pour nous. Peut-être qu'il est touché de ne pas jouer, mais il ne laisse rien paraître et il est toujours positif avec nous. »

Même sans jouer, Martin est un élément clé dans l'effectif camblysien. « Il est bon quand il joue et il est bon quand il ne joue pas, décrit Bruno Luzi, l'entraîneur de Chambly. C'est un garçon hyper apprécié dans le groupe. Et ça aussi, ça compte. » Il y a quelques semaines, Martin a souhaité avoir un échange avec Bruno Luzi. « Cela a été un super entretien, reprend le coach picard. C'est un garçon respectueux. Il est irréprochable. Finalement, il a été souvent dans le groupe depuis le début de saison. Quand je fais mon groupe, il y a aussi l'état d'esprit qui compte. Parfois, je sais qu'il ne peut pas jouer avec ses soucis physiques mais je sais ce qu'il apporte en termes d'encouragement ou de motivation. »

C'est tout le paradoxe de la situation actuelle du joueur formé à Sochaux. Très proche de ses coéquipiers, il a su se rendre indispensable. « Ce n'est pas une surprise pour nous, reconnaît Fulvio Luzi, le président camblysien. Quand on l'a pris l'année passée, David Guion, le coach de Reims, nous avait dit que Marvin était un joueur important dans le vestiaire. Malheureusement, il est tout le temps blessé. Je suis frustré d'abord pour lui. »

Invité ce mardi à l'émission « Chambly c'est foot » sur Happyness Radio Oise, le numéro 15 du FCCO a abordé sa situation actuelle : « C'est sûr que j'ai envie de jouer mais c'est comme ça. Le plus important, ce sont les résultats de l'équipe. Les états d'âme, je les laisse de côté. » Sur son rôle d'ambianceur dans les vestiaires, il avoue : « Je le fais parce que j'aime ça. Si je peux aider de par ce que j'ai vécu, je le fais… »

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Après Thibault Jaques vendredi, Oumar Gonzalez, le défenseur de Chambly et Florent Routier, l'entraîneur adjoint ont aussi été testés positif sau Covid-19.

Luka Susnjara, l'attaquant slovène de Chambly, quitte le club où il avait peu de temps de jeu pour Wisla Plock en Ligue 1 polonaise.

CHAMBLY - NIORT

Ce mercredi (19 heures), stade Pierre-Brisson de Beauvais. Arbitre : M. Palhies.

Chambly : Pontdemé, Pinoteau - Soubervie, Derrien, Camelo - Danger, Pinot, El Hriti, Delos, Flochon, Beaulieu, Eickmayer, Zabou - Guezoui, Correa, Badu, Doucouré, Martin. Entr. : B. Luzi.