Ligue 2 : les supporteurs de Chambly gardent la foi

Malgré l’entame de saison manquée, les fans camblysiens restent persuadés que leur équipe favorite va inverser la tendance. Très rares sont ceux qui remettent en question le niveau du groupe, et encore moins le maintien du coach.

 Les supporteurs de Chambly continuent de soutenir leur équipe et estiment qu’elle a les moyens de se maintenir en Ligue 2.
Les supporteurs de Chambly continuent de soutenir leur équipe et estiment qu’elle a les moyens de se maintenir en Ligue 2.  LP/Stéphane Valade

Ils continuent d'y croire dur comme fer. Si le FC Chambly, lanterne rouge de Ligue 2, est à la peine depuis l'entame de saison, ses supporteurs sont loin de céder à l'alarmisme. Sur la page Facebook du club, les messages de soutien abondent, ainsi que ceux augurant « des jours meilleurs ». « Rien n'est perdu, il reste encore beaucoup de matchs, à un moment cela va sourire », lâche Bernard, résumant la pensée générale.

Un discours en phase avec celui tenu, depuis plusieurs semaines, par Bruno Luzi. Le coach conserve d'ailleurs une grosse cote de popularité auprès des fans en dépit de la période délicate. « Il fait du super boulot, assure Jacky. Laissons-le travailler dans l'ombre, et il y aura des résultats. » « Un super staff, un coach génial et un président à l'écoute, ça ne peut que fonctionner », renchérit Jérôme.

Si à peu près tous semblent croire en des lendemains qui chantent, certains tentent tout de même de trouver des explications au marasme actuel. « Il y a énormément de blessés, ça ira mieux quand ils reviendront, ajoute ainsi Jacky. Je ne m'inquiète pas. » « On a aussi rencontré les grosses équipes dès le départ, et on n'est pas largués, note Alain. Le Paris FC était à notre place il y a un an, aujourd'hui il est leader. »

Les recrues n'ont pas encore convaincu

« Les matchs retour sur le nouveau stade pourraient tout changer », présume de son côté Serge. Les critiques envers l'entraîneur ou le staff sont inexistantes. Celles à l'encontre des joueurs sont à peine plus nombreuses. Les rares banderilles sont souvent adressées aux recrues, jugées décevantes. « Est-ce qu'aujourd'hui on ne paie pas certaines erreurs de recrutement? questionne David. Seul Bradley Danger fait plaisir à voir. Il nous manque la recrue qui aurait bonifié le groupe de l'an dernier. » « Elles n'apportent pas un plus à l'équipe pour le moment », confirme Christophe.

Très peu nombreux sont ceux qui remettent en question la qualité de l'équipe ou la stratégie employée. Certains s'y osent tout de même. « Chambly n'a pas le niveau professionnel vu le match contre Dunkerque », lâche Cyril, semblant prêcher dans le désert. « La formation est souvent basée sur la défense qui, si elle faisait la force de l'équipe la saison dernière, tend à s'étioler cette année, remarque Hugues. Ne serait-il pas intéressant de risquer la carte de l'offensive, en renforçant le milieu de terrain et l'attaque ? »

En poussant un peu le questionnement, plusieurs supporteurs reconnaissent cependant qu'il y a « quelque chose qui ne va pas cette saison ». « Je ne retrouve pas les guerriers, les combattants qu'on avait les autres années », regrette Alain. « Il y a un problème mental, un souci de confiance, soupire un autre Christophe. On voit trop d'erreurs individuelles, de cartons. J'ai parfois l'impression qu'ils n'ont plus rien dans le ventre, ça manque d'envie et de concentration. On s'est peut-être vus trop beaux… »