Ligue 2 : Chambly la victoire à tout prix

Lanterne rouge du championnat après la gifle reçue à Auxerre (4-0), Chambly se doit de remporter sa deuxième victoire de la saison, ce samedi à Beauvais à huis clos, face au promu Dunkerque.

 Stade Abbé Deschamps à Auxerre (Yonne), samedi 24 octobre 2020. Vlatko Stojanovski, ici face à Donovan Léon, et les Camblysiens entendent rebondir après leur gifle et remporter leur deuxième victoire de la saison, ce samedi à Beauvais face au promu Dunkerque. (Photo by Matthieu Mirville/LP/Icon Sport)
Stade Abbé Deschamps à Auxerre (Yonne), samedi 24 octobre 2020. Vlatko Stojanovski, ici face à Donovan Léon, et les Camblysiens entendent rebondir après leur gifle et remporter leur deuxième victoire de la saison, ce samedi à Beauvais face au promu Dunkerque. (Photo by Matthieu Mirville/LP/Icon Sport) LP/Icon Sport

« Il faut pénétrer sur le terrain sans penser au classement. On aura le temps à la 30e journée. Aujourd'hui il reste 30 matchs, c'est loin d'être fini. On est loin d'être morts.» Ce cri du coeur est signé Thibault Jaques, ce vendredi à l'issue de la dernière séance d'entraînement. Ces propos résolument déterminés se veulent rassurants dans un contexte compliqué depuis le début du championnat pour le capitaine de Chambly et ses coéquipiers.

Sévèrement battu à Auxerre, samedi dernier ( 4-0 ), le club fondé en 1989 demeure en apnée. Barragiste ou relégable à cinq reprises lors des sept premières journées, il occupe pour la première fois la 20e et dernière place du classement avant de recevoir le promu Dunkerque lors de la 9e journée de Ligue 2, ce samedi (19 heures) à Beauvais et à huis clos en raison du confinement annoncé par Emmanuel Macron ce mercredi pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

La situation sportive a conduit les dirigeants du FCCO à interdire aux joueurs de parler aux médias cette semaine, jusqu'à ce vendredi et la conférence de presse d'avant match pour laquelle le capitaine et défenseur camblysien avait été désigné. Pour le déplacement à Auxerre, Bruno Luzi avait tranché dans le vif en écartant du groupe le gardien Simon Pontdemé et le défenseur Anthony Soubervie. Un choix fort puisqu'il se privait ainsi de deux cadres.

Il avait également frappé du poing sur la table en modifiant son onze de départ avant le coup d'envoi pour sanctionner Vlatko Stojanovski et Luka Susnjara. Arrivés en retard à la causerie d'avant match, les deux joueurs avaient démarré la rencontre sur le banc alors qu'ils devaient être titulaires. «On a musclé le discours la semaine dernière parce qu'il y avait eu abandon contre Clermont (NDLR : défaite 0-3 le 16 octobre), dès le départ et jusqu'au bout, indique Bruno Luzi. Quand une équipe ne te ressemble pas du tout, oui tu remets les têtes à l'endroit. » La sanction contre Stojanovski et Susnjara allait également dans ce sens. « Tu peux laisser passer, mais actuellement il ne faut PAS, souligne Bruno Luzi. Les mecs ne sont plus en retard, car ils ont envie de jouer, comme tout le monde. Il vaut mieux, sur un match, faire passer le règlement avant le groupe, être intransigeant, quelque part tu vas t'y retrouver sur la longueur… »

« Avec Dunkerque, on rentre dans notre championnat »

Le coach a fait mouche. « Son message a été compris, confie Thibault Jaques. Aujourd'hui, personne n'est à l'abri de quoi que ce soit. Il y a des choses à faire, à mettre sur le terrain, beaucoup d'engagement et de solidarité à avoir. Quand on est dans une situation difficile on ne peut pas jouer comme si on était libéré, comme si tout allait bien. Ça serait suicidaire car, justement, la chance et la réussite ne sont pas avec nous. On aborde ce match avec du sérieux, une envie de rattraper beaucoup de choses, de montrer beaucoup de choses pour que ça passe en notre faveur. »

Après avoir clairement mis les points sur les i entre Clermont et Auxerre, Bruno Luzi a rangé le bâton ces jours-ci. « Contre Auxerre, avance le technicien, on est tombé sur une équipe en pleine réussite, très efficace, avec 4 buts sur 5 ballons. On a calculé, on a eu autant de possession, d'occasions, on a plus de tirs cadrés mais on ne les met pas. Là, il faut plutôt encourager les joueurs à maintenir ce qu'on a fait contre Auxerre. Mais arrêtons de donner le 1-0 comme on le fait actuellement. Si on le fait, tous les espoirs sont permis. »

Si Pontdemé et Soubervie réintègrent le groupe, le premier reprenant même sa place de gardien titulaire, Bruno Luzi a choisi de se passer d'un autre cadre, le milieu offensif Guillaume Heinry, pour affronter Dunkerque. Xavier Pinoteau, le gardien n°2 fautif sur le premier but d'Auxerre, n'a pas été retenu en raison d'une douleur à la hanche. Le milieu Joachim Eickmayer effectue, lui, son grand retour dans le groupe en match officiel après sa blessure à un genou le 13 décembre 2019. Jonathan Beaulieu, touché en amical contre Lens (L1) lors de la dernière trêve internationale, est lui aussi de retour. « C'est un match important, assure Bruno Luzi. Avec Dunkerque, on rentre dans notre championnat. Ces matchs-là, il faut vraiment tout faire pour prendre des points. »

CHAMBLY - DUNKERQUE, ce samedi (19 heures) à huis clos au stade Pierre-Brisson de Beauvais. Arbitre : M. Varela.

Chambly : Pontdemé - Soubervie, Jaques (cap.), Danger, El Hriti - Derrien - Corréa, Flochon, Eickmayer, Susnjara - Stojanovski. Entr. : B. Luzi.

Dunkerque : Maraval (cap.) – Cissé, Ba, Gomis - Dudouit, Goteni, Kerrouche, Boudaud, Sy – Diarra, Vialla. Entr. : Mercadal.