NBA : les Los Angeles Lakers de LeBron James mènent 1-0 en finale

Anthony Davis et LeBron James ont brillé, apportant près de 60 points à eux deux à l’équipe californienne.

 Orlando (Floride, Etats-Unis), jeudi. Le duo LeBron James (à gauche) et Anthony Davis a porté les Lakers pour le premier match de la finale NBA.
Orlando (Floride, Etats-Unis), jeudi. Le duo LeBron James (à gauche) et Anthony Davis a porté les Lakers pour le premier match de la finale NBA. Reuters/Kim Klement

Les Los Angeles Lakers ont bien commencé leur finale NBA. Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, les Californiens ont remporté le premier match de la finale du championnat nord-américain de basket. Ils se sont imposés 116-98 face aux Floridiens du Miami Heat. La victoire revient à la première équipe qui décroche quatre victoires.

L'équipe californienne, en quête d'un 17e titre record (que seul détient pour l'heure Boston), a pu compter sur son duo de stars très en forme. Anthony Davis a été le meilleur marqueur avec 34 points. Il a par ailleurs pris 9 rebonds.

LeBron James pour sa part a frôlé le triple-double, c'est-à-dire des statistiques à plus de dix unités chacune. Il a ainsi marqué 25 points, pris 13 rebonds et 9 passes.

Dans leur sillage, les Lakers ont fait la différence au 2e quart-temps en infligeant un cinglant 34-20 pour mener de 17 points (65-48) à la pause. Ils ont fait culminer cette avance à 30 points (89-59) au 3e quart-temps. L'avance finale a été réduite à 18 points, ce qui fait dire à LeBron James que, s'il a « aimé la manière dont nous avons joué dans les 2e et 3e quarts-temps, la manière dont nous avons terminé est inacceptable ». Il tempère ensuite cette exigence d'un « on a fait le travail ».

Du côté de Miami, dont c'est la 6e finale en 15 ans (trois ont été remportées en 2006, 2012, 2013), la soirée a été très difficile et pourrait laisser des traces. Si Jimmy Butler, en bon guerrier qu'il est, a fini son match après s'être tordu la cheville gauche en fin de première période, inscrivant 23 points, Goran Dragic (6 points) n'est, lui, pas retourné sur le parquet après la pause, blessé au pied gauche. Quant à Bam Adebayo (8 pts), qui avait face à lui alternativement Dwight Howard, Antohny Davis voire LeBron James, il a énormément souffert à l'intérieur, au sens propre comme au figuré, puisque lui aussi a dû rentrer au vestiaire en fin de 3e quart-temps, blessé à une épaule en voulant prendre un rebond.

Cette finale NBA se déroule dans un contexte doublement particulier pour les Lakers. Comme pour toutes les autres équipes ayant pris part à la phase finale du championnat, les matchs ont lieu à huis clos, dans une bulle sanitaire, en raison de la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, les Lakers ont été marqués par la mort d'une de leur figure historique en début d'année. Joueur pendant 20 ans, de 1996 à 2016 et cinq fois vainqueur du championnat NBA, Kobe Bryant est décédé fin janvier dans un accident d'hélicoptère.