Peter Shilton salue la «grandeur» de Maradona mais ne digère toujours pas la «main de Dieu»

Lors du quart de finale du Mondial-1986, le gardien anglais a été la victime du coup de vice planétaire de l’Argentin, décédé mercredi à l’âge de 60 ans.

 « A aucun moment il n’a admis avoir triché et dit qu’il voudrait s’excuser », regrette Shilton. « A la place, il a utilisé son expression main de Dieu. Ce n’était pas juste »
« A aucun moment il n’a admis avoir triché et dit qu’il voudrait s’excuser », regrette Shilton. « A la place, il a utilisé son expression main de Dieu. Ce n’était pas juste » Getty Images/Bob Thomas Sports Photography

L'hommage sans oublier. Diego Maradona, décédé mercredi à l'âge de 60 ans, était doté « de grandeur mais pas d'esprit sportif », estime l'ancien gardien de but anglais Peter Shilton, victime de la célèbre « main de Dieu », un but marqué de la main par l'Argentin en quart de finale du Mondial-1986.

Shilton regrette que Maradona ne se soit jamais excusé pour ce but, le premier des deux qu'il a marqués lors de ce match, remporté 2 à 1 à Mexico, dans une interview au Daily Mail. L'attaquant argentin était « le plus grand joueur que j'aie jamais affronté », a admis Shilton. « Ce que je n'aime pas, c'est qu'il ne se soit jamais excusé », a-t-il dit.

« Le plus grand joueur que j'ai jamais affronté »

« A aucun moment il n'a admis avoir triché et dit qu'il voudrait s'excuser », relève-t-il. « A la place, il a utilisé son expression main de Dieu. Ce n'était pas juste ». « Il semble qu'il avait de la grandeur en lui, mais malheureusement pas d'esprit sportif », conclut-il.

VIDÉO. Coupe du monde 1990 : Maradona régale les journalistes avant Argentine-URSS

Shilton, 71 ans, note que sa vie « a longtemps été liée avec celle de Diego Maradona, et pas de la façon que j'aurais souhaité ». « Mais je suis attristé d'apprendre sa mort à un si jeune âge », ajoute-t-il. « Il était sans aucun doute le plus grand joueur que j'ai jamais affronté et mes pensées vont vers sa famille ».

Shilton dit espérer que le fameux but « ne va pas entacher l'héritage de Maradona ».