Mondiaux de ski : Mathieu Faivre remporte l’or sur le parallèle, Tessa Worley en bronze

Les deux Français permettent à la délégation tricolore de faire monter son bilan à quatre médailles, avec un premier titre mondial.

 Mathieu Faivre a dominé le Croate Filip Zubcic en finale mercredi.
Mathieu Faivre a dominé le Croate Filip Zubcic en finale mercredi. Reuters/Leonhard Foeger

Il n'y aura pas qu'Alexis Pinturault pour rapporter des médailles de Cortina d'Ampezzo. Mathieu Faivre a remporté l'or mondial sur le parallèle des Mondiaux de ski, disputés sur la neige des Dolomites, mardi après-midi. Le Français s'offre le premier titre individuel planétaire de cette discipline et permet à la délégation tricolore de compter un premier sacre après le bronze en super-G et l'argent en combiné de Pinturault. Sur la même épreuve, Tessa Worley a remporté le bronze.

Mathieu Faivre a dominé le Croate Filip Zubcic en finale de cette épreuve au cours de laquelle deux skieurs s'affrontent en parallèle. Le Français avait déjà pris 23 centièmes d'avance lors de son passage sur la partie bleue, la moins rapide des deux. Il a confirmé son break lors du deuxième passage sur le tracé rouge, offrant sa première Marseillaise de la compétition aux Bleus.

L'ex de Mikaela Shiffrin avait été exclu des Jeux 2018

Médaillé par équipes en 2017 à Saint-Moritz, Mathieu Faivre a remporté sa première médaille individuelle dans un grand championnat. En 2018, l'ex-compagnon de l'Américaine Mikaela Shiffrin avait créé la polémique en étant exclu de la délégation française aux JO de Pyeongchang pour une interview où il avait refusé de se féliciter de la bonne performance collective des Bleus, estimant être « là pour [sa] pomme ».

Worley en forme avant le géant

Tessa Worley a été convaincante en dominant l'Américaine Paula Moltzan en petite finale. De bon augure avant le géant féminin, où la Française est double championne du monde, disputé jeudi.

Outre Worley, les Français peuvent encore compter sur Alexis Pinturault pour remporter d'autres médailles à Cortina d'Ampezzo. Le skieur de Courchevel s'alignera sur le géant, dont il est le grandissime favori, vendredi et le slalom dimanche. Une course lors de laquelle il faudra aussi compter sur Clément Noël, vainqueur à Chamonix fin janvier.