Mondial de ski : Pinturault bien placé

Le skieur français est deuxième de l’épreuve de combiné du Championnat du monde après la manche de super-G derrière le Canadien Crawford. L’épreuve de slalom est prévue ce lundi après-midi.

 Alexis Pinturault est en tête du classement provisoire du Championnat du monde de combiné après avoir signé le meilleur temps du super-G.
Alexis Pinturault est en tête du classement provisoire du Championnat du monde de combiné après avoir signé le meilleur temps du super-G. AFP/Fabrice Coffrini

Il s'est longtemps imaginé basculer en tête après le Super G dans l'épreuve du combiné du Championnat du monde à Cortina d'Ampezzo ce lundi midi. Alexis Pinturault a gardé les commandes du classement pendant près d'une heure. Tous les favoris étaient passés mais il manquait un skieur inattendu : le Canadien James « Jack » Crawford. Après s'être élancé au bout de la star-list avec le dossard 32, le Canadien a réussi le meilleur temps en 1'19''95, devançant, ainsi, de 8 centièmes Pinturault. « Il y a quelques années, j'étais un bon skieur de slalom mais j'ai bifurqué sur la descente. J'espère pour la seconde manche retrouver mes sensations de slalomeur », avoue le Canadien qui ne devrait donc pas être la plus lourde menace pour le Français, tenant du titre, dans l'après-midi.

Pinturault partira donc en deuxième position de la deuxième manche, le slalom, ce lundi à partir de 15h30. Outre Crawford auquel il lui faudra reprendre du temps, le Français devrait se méfier d'une concurrence essentiellement autrichienne puisque Vincent Kriechmayr (1'20''25), Matthias Mayer (1'20''27) et Marco Schwartz (1'20''35) se tiennent derrière lui dans un mouchoir de poche. La victoire dans l'après-midi pourrait se jouer entre ces cinq-là : « C'était un bon run. La neige était facile et il fallait oser. J'ai bien skié et je peux être satisfait de cette manche. Tout reste à faire », glisse le Français.

Vers un doublé ?

Pinturault devra en effet se livrer à fond car ces millièmes de secondes ne lui permettent pas de pouvoir s'endormir sur ses spatules. D'autant que la crise du Covid ne facilite pas les choses : l'épreuve du Championnat du monde est la seule au programme de la saison amputée à cause de la crise sanitaire. Les 44 skieurs au départ ce lundi n'ont pas de repères et cela pourrait jouer des tours à certains. Et favoriser d'autres comme Crawford, la surprise du matin.

Un Français champion du monde de la discipline, il ne faut en tout cas pas s'en priver car c'est rare. Avant Pinturault vainqueur à Are en Suède en 2019, seuls cinq tricolores avaient réalisé cet exploit : Emile Allais (1937 et 1938), Henri Oreiller (1949), Guy Perillat (1960), Jean-Claude Killy (1966 et 1968) et Michel Vion (1982). S'il confirme ce lundi dans le slalom, Pinturault deviendra alors le troisième tricolore à réussir le doublé.