Ligue 2 : le Paris FC n’a plus trop le droit à l’erreur face à Niort

Après sa semaine difficile (un point en deux matchs), le Paris FC (6e) doit se relancer face aux Chamois (10es) ce mardi (20 heures) lors de la 23e journée de Ligue 2.

 Axel Bamba.
Axel Bamba.  Icon Sport

On croyait le Paris FC retrouvé après sa victoire éclatante contre Amiens (4-2) il y a 10 jours. Mais il est revenu avec de nouvelles interrogations de ses deux déplacements à Valenciennes (défaite 2-0) et surtout à Nancy (1-1) où sa prestation a vraiment été insuffisante. Contre Niort (10e) qui n'a plus gagné depuis 7 matchs (2 victoires, 5 nuls), il devra montrer un autre visage.

Un enchaînement de matchs à bien gérer

Entre son déplacement au Havre le 19 janvier en Coupe de France et celui à Pau le 13 février prochain, le Paris FC aura joué 8 fois, dont 5 à l'extérieur. « Dans l'organisation, il faut essayer de perdre le moins possible d'énergie, car cet enchaînement, ça fait lourd, reconnaît René Girard. On passe beaucoup de temps dans les hôtels, les bus, les trains. On veut surtout éviter de perdre des garçons. Donc, on doit être vigilants sur la gestion de groupe et la répartition des temps de jeu. »

Contre Niort, l'équipe devrait ainsi quelque peu tourner. Gaëtan Laura pourrait ainsi débuter sur le banc. Un turn-over rendu possible par le retour de blessure de Warren Caddy qui a pu jouer quelques minutes à Nancy. Après sa semaine très décevante (un point sur 6), le Paris FC n'a plus trop le droit à l'erreur s'il ne veut pas voir laisser trop s'échapper le wagon de tête. Mais si Troyes et Toulouse qui comptent désormais 11 et 9 points d'avance sur le Paris FC semblent loin, la 3e place occupée par Clermont (4 points de retard) reste encore à portée. « Niort est une équipe qui a des hauts et des bas mais qui peut nous poser des problèmes. Il faut la prendre au sérieux, et ne pas penser que ça sera un match facile. »

La première de Samir Chergui ?

Privé d'Ousmane Kanté (suspendu) et Youssoupha Ndiaye (fracture du poignet), René Girard pourrait lancer Samir Chergui (21 ans) en défense centrale. « Je ne suis pas inquiet à son sujet », poursuit le coach du Paris FC. Chergui connaîtrait sa première titularisation en L2 après être rentré en jeu à trois reprises (AC Ajaccio, Amiens, Valenciennes) et débuté en Coupe de France au Havre (1-0). Chergui qui a débuté à Brétigny est arrivé cette saison au Paris FC pour jouer en réserve (N3) avec un contrat amateur après avoir été écarté de l'AJ Auxerre.

Une fin de mercato sans nouvelle recrue

Après le s Lensois Charles Boli (prêt) et Dider Desprez, le Paris FC a longtemps étudié la possibilité de recruter un milieu supplémentaire, notamment pour pallier à la résiliation de contrat de Pitroipa. Mais faute d'opportunités pour dénicher le joueur qui aurait apporté une vraie plus-value, le club a décidé de ne pas bouger. « Le mercato d'hiver, c'est toujours compliqué et perturbant, reconnaît Girard. Il aurait fallu trouver un garçon qui soit opérationnel tout de suite, mais ce n'est pas simple. Les clubs ne lâchent pas les joueurs comme ça. On va donc rester comme ça, en espérant qu'on n'ait pas de blessés. » Le Paris FC souhaite aussi laisser se développer sa pépite Check Omar Diakité, 18 ans, titulaire lors de 6 des 7 derniers matchs.

Feuille de match

PARIS FC - NIORT, mardi (20 heures), stade Charléty.

Paris FC : Demarconnay - Belaud, Chergui, Bamba, Abdi (ou Hanin) - Mandouki, Name - Boli, Gakpa (ou Martin), Lopez - Caddy. Rempl. : Desprez (g.), Hadjam, Hanin, Némouthé, Diakité, Camara, Kikonda, Laura, Arab, Martin. Entr. : Girard.

Absents : Kanté (suspendu), Nomenjanahary, Diaby Fadiga, Campanini, Guilavogui (soins).