Ligue 1 : l’OM revient de loin contre Lille (1-1)

Grâce à une tête de Valère Germain, Marseille a arraché le nul à la 85e minute contre le Losc ce dimanche en clôture de la 4e journée.

 La joie de Valère Germain (à droite) après son but égalisateur.
La joie de Valère Germain (à droite) après son but égalisateur.  AFP

Marseille peut s'estimer heureux. En clôture de la 4e journée de Ligue 1, l'OM (7e), ballotté par Lille, a évité une deuxième défaite d'affilée en arrachant le nul (1-1) grâce à Valère Germain, remplaçant de luxe. Le club nordiste (5e) a de quoi se mordre les doigts.

Ce qu'il faut retenir

Après la défaite (0-2), concédée jeudi dernier face à Saint-Etienne, l'OM devait réagir pour son second match de la semaine au Vélodrome. Pendant 45 minutes, ce sont cependant les Lillois qui se montrent les plus incisifs. Au retour des vestiaires, les hommes de Christophe Galtier concluent sur un contre rondement mené avec le Brésilien Araujo à la conclusion (0-1, 47e). Malgré une frappe de Rongier sur le poteau (69e), les hommes de Villas-Boas ont du mal à réagir. Avant de pousser un ouf de soulagement à la 85e.

Le joueur : Valère Germain

S'ils avaient été présents dans les tribunes du Vélodrome, les supporters marseillais auraient sans aucun doute chanté à la gloire de leur attaquant. Entré en jeu à la 71e minute à la place de Thauvin, transparent, Valère Germain égalise de la tête sur un corner tiré par Sanson. Son premier but de la saison permet à son équipe d'éviter un deuxième revers.

Le chiffre : 3

Comme le nombre d'arrêts décisifs de Steve Mandanda dans les buts marseillais. Juste avant la pause, le capitaine repousse du poing la frappe tendue de Celik (42e). Celui qui a prolongé cet été, jusqu'en 2024, son contrat avec son club, s'illustre ensuite de la même manière sur un missile d'Araujo (62e). Il sauve ensuite une nouvelle fois son équipe sur une tête d'André (75e). Ses multiples arrêts empêchent l'OM de s'incliner contre Lille pour la 3 e fois seulement lors de leurs 14 dernières confrontations.

La réaction

« C'est forcément un bon nul car on revient miraculeusement dans la partie. On a été très moyens dans le jeu. À nous de faire mieux dès samedi prochain contre Metz. »

Bouna Sarr, arrière latéral de l'OM