Starligue : 3 choses à savoir avant Nîmes - PSG

Le leader parisien du championnat de handball se déplace ce samedi (17 heures) chez l’un de ses proches poursuivants.

 Etincelant contre Limoges (13 buts), indispensable à Tremblay (photo), mercredi, Elohim Prandi revient à Nîmes où il a passé trois saisons.
Etincelant contre Limoges (13 buts), indispensable à Tremblay (photo), mercredi, Elohim Prandi revient à Nîmes où il a passé trois saisons.  Matthieu Mirville/LP/Icon Sport

Retour dans le haut de tableau pour le PSG. Après Tremblay, la lanterne rouge, et une victoire (33-30) arrachée avec autorité mercredi, les joueurs de Raul Gonzalez se déplacent ce samedi (17 heures) du côté de Nîmes, l'un des nombreux proches poursuivants aux ambitions légitimes. Un duel de haut niveau qu'il serait judicieux de remporter pour les Parisiens, avant un voyage très important du côté de Porto, mercredi prochain en Ligue des champions.

Elohim Prandi de retour à Nîmes. Le néo-Parisien de 22 ans a joué à l'US Ivry chez les juniors avant de se révéler aux yeux du public. De 2017 à la fin (prématurée) de la saison dernière, ce fils de deux anciens internationaux a brillé sous les couleurs nîmoises sous la direction de Franck Maurice, avec près de 300 buts (292) marqués. Le public gardois l'aurait certainement applaudi pour son adresse passée, mais il n'y aura cette fois personne en tribunes.

Un duel de gardiens. Dans les statistiques défensives, moins d'un but sépare Nîmes (4e, 25,83 de moyenne) du PSG (5e, 26,43). Ceci est dû aux arrières gardes, mais également aux performances des gardiens de but en présence, qui viennent de passer ensemble une semaine de stage avec l'équipe de France. Vincent Gérard, le Parisien, est le meilleur du championnat en pourcentage d'arrêt (35,85 %), juste derrière Joze Baznik (Cesson-Rennes). Rémi Desbonnets, le Nîmois, suit à un souffle (33,5%).

Hansen incertain. On le sait, Nikola Karabatic en a encore pour de longs mois avant de retrouver son terrain de jeu préféré. A Tremblay mercredi, deux autres Parisiens étaient absents : l'Espagnol Viran Morros, malade, sera de retour ce week-end. Le Danois Mikkel Hansen, blessé au doigt, est en revanche incertain. Il n'est pas impossible qu'il soit préservé pour Porto. Gêné à un genou mercredi, le Polonais Kamil Syprzak n'est pas non plus encore sûr d'être sur la feuille de match.