Ligue 2 : le Paris FC veut stopper la spirale

À la recherche d’une victoire depuis trois semaines, le Paris FC, toujours sixième mais décroché du Top 5, ne doit pas se rater lors de son déplacement face à l’avant-dernier, Pau.

 Lorient (Morbihan), mardi. Cyril Mandouki, le capitaine parisien, espère que son équipe relancera la machine ce samedi à Pau, l’avant-dernier du championnat.
Lorient (Morbihan), mardi. Cyril Mandouki, le capitaine parisien, espère que son équipe relancera la machine ce samedi à Pau, l’avant-dernier du championnat. AFP/Damien Meyer

Cette fois, pas de bêtises! À Pau, le Paris FC serait bien inspiré de renouer avec la victoire ce samedi (19 heures, BeIN Sports). Une victoire qui le fuit depuis quatre matchs de championnat (2 N, 2 D). Ce serait une bonne idée juste après leur élimination en Coupe de France, ce mardi face à Lorient (2-1).

Encore un dernier effort. À raison de deux matchs par semaine depuis presque un mois, les Parisiens disputeront ce samedi à Pau leur 8e rencontre en l'espace de 26 jours. « C'est énorme, constate René Girard, l'entraîneur du PFC. C'est beaucoup demandé et c'est de l'exigence. Il ne faut pas se poser de questions. Les matchs de Pau et de Châteauroux (le 20 février) restent quelque chose d'importants pour la suite des événements. » Sur l'état de physique de ses hommes, René Girard pense que « les garçons ont bien récupéré, on n'a pas eu de bobos supplémentaires et au contraire, on récupère des garçons. »

Quatre retours qui vont faire du bien. Absents mardi pour le 32es de finale de Coupe de France à Lorient, le PFC peut à nouveau compter sur quatre joueurs de retour de soin : Gaëtan Belaud, Ali Abdi, Mario-Jason Kikonda et Gaëtan Laura. Ce dernier est toujours le meilleur buteur du club avec Julien Lopez, avec cinq réalisations. « C'est l'avantage d'avoir un groupe homogène, estime René Girard. Voilà des garçons qui n'étaient pas à Lorient. C'était pour de bonnes raisons. Ils vont revenir. On va avoir une équipe un petit plus fournie. »

Une victoire pour rester dans le coup? Sur un rythme de champion lors de la première partie de championnat, l'ancien leader fait du surplace au classement. Un constat que reconnaît volontiers René Girard : « On est à une place qui est peut-être la nôtre. Au départ, on était parti peut-être un petit peu fort, en surrégime. Je ne sais pas si c'est tout le monde mais on a eu les étoiles dans les yeux. Le football, c'est le terrain, c'est celui qui rend le verdict et la vérité. Pour l'instant, on a fait une bonne première partie, on fait une deuxième partie beaucoup plus médiocre, et je pèse mes mots. Il reste 14 matchs, encore la possibilité de faire de bonnes choses. À nouveau de prendre le taureau par les cornes… »

Axel Bamba et Mario-Jason Kikonda seront suspendus contre Châteauroux le 20 février. La commission de discipline de la LFP les a sanctionnés d'un match de suspension suite à un troisième avertissement en l'espace de 10 rencontres.

PAU - PARIS FC

Ce samedi (19 heures), stade du Hameau. Arbitre : M. Angoula.

Pau : Olliero, Bertrand - Batisse, Scaramozzino, Koffi, Sadzoute, Zahary - Dembele, Daubin, Diarra, Lobry, Assifuah, Ndiaye - George, Beusnard, Armand, Ba, Sabaly, Itaitinga. Entr. : Tholot.

Paris FC : Demarconnay, Desprez - Chergui, Bamba, Kanté, Némouthé, Belaud, Abdi - Martin, Mandouki, Name, Diakité, Gakpa, Arab, Kikonda - Boli, Lopez, Caddy, Laura. Entr. : Girard.