Coupe de France : Créteil ou le Red Star, un fauteuil pour deux

Créteil et le Red Star, les deux formations franciliennes de National, sont opposées ce mardi (14 heures) au stade Duvauchelle en match en retard du 8e tour.

 Le 9 octobre dernier, le Red Star de Jimmy Roye (à droite) l’avait emporté (1-0) devant le Créteil de Yamadou Fofana en championnat National.
Le 9 octobre dernier, le Red Star de Jimmy Roye (à droite) l’avait emporté (1-0) devant le Créteil de Yamadou Fofana en championnat National. (LP/MICHEL BRISSET/ICON SPORT)

Qui aura l'opportunité d'accueillir, ce samedi, Quevilly (National) avec à la clé une place en 16e de finale de la Coupe de France? Une chose est sûre, il s'agira d'une de deux formations franciliennes du National, Créteil ou bien le Red Star. Les deux clubs s'affrontent ce mardi (14 heures) au stade Duvauchelle en match en retard du 8e tour avec l'espoir de poursuivre l'aventure dans cette 104e édition new-look de la Vieille Dame. En octobre dernier, le Red Star s'était imposé (1-0) en championnat. Vainqueurs (1-0) du FC Bobigny 93 (N2) samedi dernier au 7e tour, les Audoniens vont disputer leur 4e rencontre en… 11 jours! Et ils rejoueront tous les 3 jours jusqu'au 26 février (en championnat à Concarneau). « Les cadences sont très importantes et le championnat reste la priorité mais on veut gagner ce match de Coupe de France, annonce Vincent Bordot, l'entraîneur audonien. C'est impossible d'aligner la même équipe systématiquement tous les 3 jours. Je suis dans l'obligation de faire tourner. »

Seizième de finaliste l'an dernier (battu 2-1 par Nice), Le Red Star devrait donc présenter une formation très remaniée par rapport à celle victorieuse de Bobigny à la dernière minute. « Les victoires engendrent de la confiance, ajoute Bordot dont l'équipe pointe à la 3e place du National. Nous nous attendons à un match très difficile contre Créteil qui est capable de marquer des buts. »

Contrairement au Red Star, la formation val-de-marnaise n'a plus joué depuis le 6 février car ses deux rencontres en championnat, la semaine passée, contre Saint-Brieuc et le SC Lyon ont été reportées. Mais en cas de qualification, Créteil disputera 4 matchs en… 12 jours. « On respecte l'épreuve donc on va essayer de mettre la meilleure équipe possible, mais je ne maîtrise pas les conséquences que cela peut avoir au niveau physiologique pour les joueurs, déclare Richard Déziré, le coach val-de-marnais. On n'a pas un effectif aussi large que notre adversaire. Nous devons également faire face à un calendrier très compliqué. Même si on est bien placé en championnat (7e à 4 longueurs du 3e et barragiste), je regarde surtout vers le bas car on ne possède que 6 points d'avance sur le premier relégable, Bourg-en-Bresse ».

Si les Cristoliens dictent leur loi Red Star, ils retrouveront les 32e de finale de l'épreuve pour la première fois depuis 9 ans. Cette année-là, ils avaient été éliminés en 16e de finale après la séance des tirs au but (3-4, 2-2 a.p.) par les Girondins de Bordeaux.