Basket : victime d’une agression en plein match, Miralem Halilovic a porté plainte

Frappé au visage pendant le match à Roanne, l’intérieur de Boulogne-Levallois souffre d’une fracture déplacée de la mâchoire et devra subir une opération et risque de manquer la fin de saison.

 Levallois-Perret, le 20 septembre 2019.  Miralem Halilovic manquera près de trois mois de compétition.
Levallois-Perret, le 20 septembre 2019. Miralem Halilovic manquera près de trois mois de compétition. LP/Icon Sport/Baptiste Fernandez

Miralem Halilovic ne sera pas sur le parquet de Trente mardi soir lors de la 4 e journée du Top 16 de l'Eurocoupe. L'intérieur de Boulogne-Levallois ne sera pas non plus présent lors des prochains rendez-vous de son club. Victime d'une agression - coup de poing violent en plein visage durant le 3 e quart-temps du match - lors de la défaite à Roanne samedi en Jeep Elite (80-67), le joueur a passé des examens médicaux dimanche qui ont révélé une fracture déplacée de la mâchoire.

Le club a indiqué, via un communiqué lundi matin, que son intérieur de 2,05 m allait subir « une réduction chirurgicale ainsi qu'une ostéosynthèse » ce lundi. Des soins qui l'obligent à rester éloigner des parquets pendant au moins 3 mois. Il a reçu une interdiction de travail jusqu'au 30 avril. Le club évoque une probable fin de saison pour celui qui était considéré comme l'un des joueurs de base du dispositif du coach Jure Zdovc.

Le joueur a déposé plainte auprès du commissariat de Levallois dès dimanche pour agression. L'affaire se poursuivra donc au pénal.

Cette blessure est un vrai coup dur pour le club. Arrivé cet été d'Orléans - auréolé du statut de meilleur marqueur du championnat de Jeep Elite la saison dernière -, l'international Bosnien de 29 ans avait déjà marqué le début de la campagne de Boulogne-Levallois en raison d'une blessure à un pied. Il avait depuis effectué un retour plus que prometteur dans le jeu de Boulogne-Levallois. Les Metropolitans - qui jouent les premiers rôles en Jeep Elite, sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France et leaders de leur groupe au Top 16 de de l'Eurocoupe - devraient se mettre en quête d'un remplaçant médical.

Auteur du coup du violent coup de poing, le pivot de Roanne Boubacar Touré (2,13 m) s'est depuis excusé sur les réseaux sociaux et sera prochainement auditionné par la commission de discipline de la Ligue nationale. Il risque une lourde sanction et une probable suspension de plusieurs mois par la LNB. Il risque également de devoir répondre de son acte devant la justice suite à la plainte de Miralem Halilovic.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Expulsés de la rencontre par le corps arbitral pour être entrés sur le parquet - ce qui est interdit par le règlement - pour empêcher leur coéquipier de se faire justice, Maxime Roos, Lahaou Konaté et Neal Sako ne devraient eux pas être sanctionnés.