Hockey-sur-glace : baptême réussi pour les Jokers de Cergy-Pontoise

Malgré une préparation tronquée, l’équipe du Val-d’Oise n’a pas raté son premier pas en Ligue Magnus ce samedi en s’imposant (3-2) aux dépens de Mulhouse.

 Les joueurs de Cergy peuvent jubiler. Ils n’ont pas raté samedi leur baptême en Ligue Magnus face à Mulhouse sur la glace de leur Aren’Ice.
Les joueurs de Cergy peuvent jubiler. Ils n’ont pas raté samedi leur baptême en Ligue Magnus face à Mulhouse sur la glace de leur Aren’Ice. LP/Sandra Ruhaut/Icon Sport

Une clameur retentit pour le plus grand bonheur des 1103 spectateurs. Grâce à une fin de match tonitruante et un but à la dernière minute signée Pierre-Charles Hordelalay, les Jokers de Cergy-Pontoise ont réussi leurs débuts en Ligue Magnus en prenant le meilleur sur Mulhouse (3-2), demi-finaliste des play-offs l'an passé. Malgré une capacité réduite à 1430 spectateurs et des mesures sanitaires drastiques, les dirigeants ont réussi à organiser ce premier événement.

Une capacité réduite

« Puis-je prendre votre température s'il vous plaît ? » A l'entrée de l'Aren'Ice, à Cergy (Val-d'Oise), des agents de sécurité vérifient la température corporelle des spectateurs masqués grâce à un capteur. Du gel hydraulique est également mis à disposition dans la patinoire. « On était rodé car nous avons eu 5 matchs amicaux pour tester le protocole sanitaire », explique le manageur Christophe Cuzin. Alors que les Jokers avaient une des plus grosses affluences de l'Ile-de-France tout sports confondus la saison dernière avec des pointes à 3000 spectateurs (la capacité de l'Aren'Ice) avant l'arrêt des championnats, ils ont dû s'adapter à une jauge rabaissée en raison du coronavirus.

Pour cette première rencontre de championnat, 1430 personnes avaient acheté un billet mais 1103 sont venus à la patinoire. Ils ont été disséminés un peu partout dans les tribunes afin de respecter les règles de distanciation sociale. « Nous avons dû faire évoluer notre politique tarifaire avec l'augmentation des prix de 20 % pour les places et abonnements, indique Christophe Cuzin. Certains ont râlé et nous les avons remboursés. Mais, on s'est engagé à revenir aux prix précédents dès qu'on reviendra à une jauge normale. J'espère que ce sera le plus rapidement possible car si on reste avec la même jauge toute la saison, on peut avoir une perte entre 100 000 et 200 000€ sur la billetterie. »

Un public enthousiaste et fidèle

Depuis 3 ans, les Jokers ont su attirer un public large et fidèle. Pas seulement des licenciés en hockey sur glace. Ceux présents ce samedi soir ne voulaient pas rater l'événement à l'image de Florian, le leadeur des As de la glace, l'un des deux kops, qui compte 80 membres. « Cela fait plaisir de se retrouver entre nous, déclare l'abonné qui travaille comme agent hospitalier. On vit à fond chaque minute de ce premier match car ce sera peut-être le dernier match de la saison. » Plus à gauche dans la tribune, Anthony est venu accompagné de sa femme et ses deux fils de 6 et 3 ans. « J'avais l'habitude d'aller regarder des matchs de hockey à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) mais j'ai déménagé dans le Val-d'Oise, raconte le policier. C'est un sport abordable pour une famille de 4 et la salle est très agréable. Il y a tout ici pour passer une bonne soirée. » « Je suis venu une première fois par hasard et ça m'a plu donc je suis revenu, explique Ludivine qui assiste seule au match. Il existe une très belle ambiance, l'équipe est compétitive et on voit beaucoup de buts dans ce sport. » Vêtu d'un maillot des Jokers, Guillaume part, lui, se restaurer dans l'une des différentes buvettes installées dans la salle. « J'adore ce côté convivial et familial autour de ce club », appuie le pharmacien.

Un premier succès au finish

Mené dans le dernier tiers temps, Cergy-Pontoise a renversé la situation et inscrit le but de la victoire grâce à Pierre-Charles Hordelalay à 53 secondes de la fin. Le buteur, testé positif au Covid-19, avait été isolé comme le reste de l'équipe et du staff pendant deux semaines (une semaine en quarantaine et une autre à attendre le résultat des nouveaux tests) avant de reprendre l'entraînement collectif mardi dernier. Ce premier succès va amener de la confiance aux Jokers avant un déplacement dès ce mardi à Amiens pour la 2e journée. « On n'a pas lâché, cela va être notre identité toute l'année, promet Pierre-Charles Hordelalay. On ne va pas trop de projeter car cette saison ne va pas être simple avec encore 43 matchs de saison régulière plus les phases finales (play-off ou play-down). La Ligue Magnus doit compter sur un club en région parisienne et les Jokers méritent leur place dans l'élite. Il y a tout ici pour construire un très beau club. » « Après avoir déjoué, on a très bien terminé la rencontre, apprécie l'entraîneur Jonathan Paredes. On va pouvoir construire sur ce succès. Nous découvrons cette ligue et il faut y aller étape par étape. Ce qui m'importe pour le moment c'est de pouvoir imposer à chaque rencontre notre propre style de jeu. »