PMU - Arrivée du quinté du mardi 16 février à Vincennes : Enzo d’Essarts l’emporte comme annoncé par son driver

Le favori n’a pas déçu ses nombreux preneurs dans le quinté. À la cote de 2,5/1, Enzo d’Essarts a ainsi confirmé les espoirs placés en lui par son driver François Lagadeuc dans nos colonnes.

 Paris-Vincennes,  le 16 février 2021. François Lagadeuc mène au succès Enzo d’Essarts.
Paris-Vincennes, le 16 février 2021. François Lagadeuc mène au succès Enzo d’Essarts. Scoopdyga/Pierre Costabadie

Arrivée du quinté : 2 – 12 – 6 – 7 - 1

« Si j'ai le bon parcours, je serais déçu de ne pas être dans les trois premiers. C'est un cheval sur lequel je fonde des espoirs cette année. » Même s'il sait évidemment de quoi il parle, François Lagadeuc ne croyait pas si bien dire dans notre édition de lundi au sujet d' Enzo d'Essarts (n° 2). Bien engagé, le cheval entraîné par son père, Rodolphe, s'est imposé sans coup férir dans le deuxième événement de la semaine à Vincennes. Décalé à environ 1 000 m de l'arrivée afin de ne pas être enfermé, il a fait preuve de supériorité dans la phase finale. Son driver, qui a un moment rêvé devenir footballeur professionnel, pourra suivre les huitièmes de finale de la Ligue des champions avec le sentiment du devoir accompli.

Burning Man proche d'un succès en France

Malgré sa position en seconde ligne, Burning Man (n° 12) a confirmé le potentiel entrevu lors de ses quatre premières tentatives en France et ne devrait pas tarder à ouvrir son palmarès sur notre sol. Après quelques sorties en demi-teinte, Esteban Jiel (n° 6), sous la poigne de Matthieu Abrivard, a confirmé son retour en forme en s'emparant de la troisième place aux dépens d' Eastwood Park (n° 7). Auteur d'un départ « volant », ce dernier s'est montré courageux d'un bout à l'autre des 2 100 m imposés tandis qu' Erasme Williams (n° 1) complète la bonne combinaison.