PMU - Arrivée du quinté du lundi 8 février à Paris-Vincennes : Eawy d’Eole ajuste Esteban Jiel

Drivé par Antoine Lhérété, Eawy d’Eole remporte son deuxième quinté et confirme son succès acquis le 11 décembre sur ce tracé.

 Paris-Vincennes, le 8 février. Eawy d’Eole prend le meilleur sur Esteban Jiel (n° 12) et remporte le Prix de la Chartre-sur-le-Loir, le quinté du jour.
Paris-Vincennes, le 8 février. Eawy d’Eole prend le meilleur sur Esteban Jiel (n° 12) et remporte le Prix de la Chartre-sur-le-Loir, le quinté du jour. Scoopdyga/Valentin Desbriel.

Arrivée du quinté : 9 - 12 - 11 - 2 - 5

Lauréat du quinté du 11 décembre dernier sur ce parcours des 2 850 m de la grande piste et venant de renouer avec victoire le mois dernier à Angers, Eawy d'Eole (n° 9) a confirmé sa grande forme actuelle en signant le dixième succès de sa carrière à l'occasion du quinté du jour. Après avoir attendu dans le dos des animateurs, ce hongre de 7 ans a trouvé une ouverture providentielle à mi-ligne droite lui permettant de venir ajuster aux abords du poteau, Esteban Jiel (n° 12), qui a longtemps fait illusion pour le succès. À distance du duo de tête, la 3e place a été très disputée entre Burning Man (n° 5), Ganyboy (n° 2) et Easy des Flics (n° 11). Animateur, le premier nommé avait encore le meilleur à mi-ligne d'arrivée avant de donner des signes de lassitude à un hectomètre du but, ce qui a permis à Easy des Flics et Ganyboy de conclure, dans cet ordre, devant lui. Drivé par Jean-Michel Bazire, Epson d'Ariane (n° 4) a prononcé son effort à l'extérieur des animateurs dans la montée avant de marquer le pas dans la phase finale. Il se contente de la 6e place. À noter que Waikiki Silvio (n° 1) a perdu toute chance dès le départ tout comme Enfantin (n° 10), fautif en début de parcours. Edjo du Mont (n° 8) a commis l'irréparable à l'entrée de la ligne d'arrivée alors qu'il était en deuxième position.

Kévin Romain indiquait le tiercé dans l'ordre en sept chevaux.