PMU - Arrivée du quinté du lundi 1er février à Paris-Vincennes : Greco Bello résiste à Gaylord Jayf

Drivé par Antoine Wiels, Greco Bello débute victorieusement dans les quintés.

 Paris-Vincennes, le 1er février. Greco Bello tient en respect Gaylor Jayf (n°5) et remporte le Prix de Vittel, le quinté du jour.
Paris-Vincennes, le 1er février. Greco Bello tient en respect Gaylor Jayf (n°5) et remporte le Prix de Vittel, le quinté du jour. Scoopdyga/ Didier Dyga.

Arrivée du quinté : 13 - 5 - 6 - 9 - 8

Après la démonstration de Face Time Bourbon dans le Prix d'Amérique, le niveau était évidemment moins relevé dans ce premier quinté de la semaine. Réservé uniquement aux cinq ans, il mettait aux prises quatorze concurrents sur le parcours classique des 2 700 m de la grande piste.

Objet d'une prise jute avant le départ, Greco Bello (n° 13) a justifié la confiance des parieurs en s'imposant pour ses premiers pas à ce niveau. Bien parti, ce pensionnaire de Jean-Paul Marmion a attendu son heure au sein du peloton avant de passer à l'offensive à l'amorce de l'ultime virage. Poursuivant sa progression, il a pris facilement la mesure de Goupil d'Ardennes (n° 9), l'animateur avant de résister courageusement au bon effort final de Gaylord Jayf (n° 5). Vite bien placé dans le groupe de tête, Gai Matin (n°6) s'empare de la 3e place et devance de peu, Goupil d'Ardennes (n° 9) et Gump du Poncelet (n° 8), constant figurant, séparés dans cet ordre par de minimes intervalles. À noter que Golfeur des Loyaux (n° 3) terminait dans une très plaisante action avant de se désunir aux abords du poteau. Parti lentement, Girello (n° 2) a tenté de se rapprocher dans le dernier tournant avant de rester dans son action dans la ligne d'arrivée.

Kévin Romain indiquait le quarté dans le désordre.