Hippisme : Pas d’isolement pour les jockeys anglais qui auront couru le Prix de l’Arc de Triomphe

De nouvelles mesures ont été prises mardi soir concernant la venue des pilotes d’outre-Manche pour la journée du Prix de l’Arc de Triomphe.

 Plus de quarantaine pour les jockeys anglais lors de leur retour en Grande Bretagne au lendemain du Prix de l’Arc de Triomphe.
Plus de quarantaine pour les jockeys anglais lors de leur retour en Grande Bretagne au lendemain du Prix de l’Arc de Triomphe. Scoopdyga

To be or not to be à ParisLongchamp pour le Prix de l'Arc de Triomphe? La question ne se pose plus, ou presque, pour les jockeys anglais. Ils ont obtenu de leur gouvernement un assouplissement des règles concernant l'isolement de 7 jours qu'il leur était imposé à leur retour sur le sol britannique. Voilà ce qui devrait inciter certains d'entre eux à rejoindre le bois de Boulogne dimanche, alors qu'un grand rendez-vous les attend la semaine prochaine dans leur pays. Mais les conditions du déplacement demeurent relativement contraignantes. Pour être autorisés à participer au Prix de l'Arc de Triomphe, les pilotes anglais devront faire l'aller-retour dans la journée et emprunter des avions privés pour limiter les contacts.

« Je m'attends à beaucoup de changements. Me concernant, j'attends »

L'Angleterre délègue deux galopeurs dans la course la plus convoite de l'année, tous deux entraînés par John Gosden. Associé à Enable, qui tentera de réaliser un triplé historique car inédit, Lanfranco Dettori était annoncé au départ de l'Arc, avant même l'allègement du dispositif sanitaire. Sa présence n'est évidemment pas remise en cause.

Ces nouvelles mesures pourraient changer la donne pour les autres chevaux venus d'outre-Manche. Olivier Peslier conservera-t-il la monte de Stradivarius, l'autre élève de Gosden ? « Je m'attends à beaucoup de changements. Me concernant, j'attends », confie le principal intéressé.

Demeure le cas Deirdre. Cette jument japonaise de 6 ans entraînée par Mitsuru Hashida, est arrivée depuis l'année dernière à Newmarket (Angleterre) pour effectuer sa préparation en vue de l'Arc. Elle pourrait bien hériter d'un jockey anglais pour la mener dans le Groupe 1.

La déclaration des partants définitifs, avec les montes, mettra fin au suspense jeudi en milieu de matinée.