Hippisme : Florent Bayle s’épanouit sur la côte atlantique

À 22 ans, Florent Bayle a rejoint l’écurie d’Arnaud Chaillé-Chaillé à Royan (Charente-Maritime) depuis le début du mois de septembre. Cette nouvelle collaboration a déjà porté ses fruits. Et cela peut être encore le cas ce jeudi à Bordeaux.

 Auteuil, le 7 octobre. Florent Bayle a encore brillé pour son nouveau patron, Arnaud Chaillé-Chaillé, avec Go For de Houelle.
Auteuil, le 7 octobre. Florent Bayle a encore brillé pour son nouveau patron, Arnaud Chaillé-Chaillé, avec Go For de Houelle. Scoopdyga/Valentin Desbriel

Une belle rencontre. Au service d' Arnaud Chaillé-Chaillé depuis moins d'un mois, Florent Bayle a déjà remporté quatre victoires, dont une mercredi à Auteuil, en neuf montes pour son nouveau patron. Un coefficient de réussite peu commun, tant la concurrence en obstacle est plus importante que jamais.

Le pourquoi du bonnet…

Cette collaboration a pris forme à l'initiative du jockey de 22 ans, lequel confie : « C'est moi qui ai sollicité Arnaud Chaillé-Chaillé pour lui proposer mes services. Je voulais travailler à Royan, mais surtout pour lui. C'est peut-être bête à dire, mais j'ai toujours voulu savoir pourquoi il est le seul entraîneur à présenter quasiment tous ses chevaux avec un bonnet… » Et en moins d'un mois, Florent Bayle a compris la raison : « En plus d'être parfaitement dressés, les chevaux sont beaucoup plus calmes avec cet artifice. Finalement, c'est un peu à l'image de mon nouveau patron : il n'élève jamais la voix, que ce soit pour nous féliciter ou pour nous faire des remarques. Ce qui me marque le plus depuis mon arrivée, c'est qu'il a une super équipe autour de lui. Tout est millimétré et chacun sait ce qu'il a à faire. »

Le compliment du patron

Cette harmonie royannaise s'est encore une fois concrétisée mercredi avec la victoire de Go For de Houelle, pour la casaque de Franck Leblanc. Tandis qu'Arnaud Chaillé-Chaillé a confié que Florent Bayle « a monté une belle course », ce dernier est revenu sur ce succès : « Je l'ai monté pour lui, comme s'il était associé à un apprenti sans expérience. Finalement, il m'a emmené loin, et nous sommes allés au poteau ensemble. »

Des ambitions à Bordeaux

Les ambitions de celui qui a effectué son apprentissage auprès de Marcel Rolland puis est passé chez Patricia Butel et Jean-Luc Beaunez, « à qui [il] doit beaucoup », seront tout aussi élevées ce jeudi à Bordeaux, notamment avec Ali d'Airy : « C'est un super cheval ! Je viens de gagner avec lui. Le lot est de qualité, notamment avec la présence d'Obelami, un pensionnaire de Guillaume Macaire, mais j'ai confiance en mon partenaire. Il a 10 ans mais a finalement peu couru. Je suis confiant. Quant à Mon Guillaume, je vais le découvrir mais je pense qu'il peut avoir son mot à dire à ce poids (NDLR : Florent Bayle étant encore apprenti, le hongre de 9 ans bénéficiera de sa décharge). »