Hippisme : après une grave blessure, Delphine Santiago revient en piste et gagne !

Victime d’une double fracture ouverte tibia péroné en août dernier, cette femme de 41 ans a signé un retour gagnant lundi à Cagnes-sur-Mer.

 Delphine Santiago
Delphine Santiago TWITTER ILE DE RE GALOP

Comme Nathalie Desoutter en obstacle, Delphine Santiago est sans conteste la femme la plus populaire en plat. Sa longévité, son franc-parler mais surtout ses résultats font d'elle « La Vénus des Parieurs » comme l'avait titré Le Parisien-Aujourd'hui-en-France le 22 juillet dernier. Malheureusement, le 2 août, à Zonza, en Corse, elle a été victime d'une double fracture ouverte tibia péroné à la jambe droite. Puisqu'elle ne fait rien comme les autres, cette chute était survenue après le poteau d'arrivée qu'elle avait pourtant franchi en tête…

Six mois plus tard, la jockey a ainsi renoué avec le succès ce lundi à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), en selle sur la bien nommée Méditerranéenne, une pensionnaire de Nicolas Caullery, un habitué du meeting azuréen. « Je suis évidemment ravi de cette victoire, confie celle qui a décroché onze Cravaches d'or féminine. De plus, je portais les couleurs d'Alain Junk, un ancien jockey au grand cœur. »

Pour revenir à ce niveau, tout ayant toujours des plaques et des vis dans la jambe droite, elle a enchaîné les séances de kiné et a surtout pu compter sur une condition physique digne des plus grands athlètes de haut niveau. « Le professeur Schramm, que j'ai consulté à Monaco, m'a clairement dit que je devais mon retour aussi rapide à mon hygiène de vie et à ma condition physique », confie-t-elle.

« Je suis plus à l'aise à cheval qu'à pied »

Le plus incroyable dans ce retour gagnant est que Delphine Santiago n'est pas du tout remontée à cheval avant son retour en compétition et s'en explique : « Je ne travaille pour aucun entraîneur le matin et je souhaitais ne pas forcer inutilement sur ma jambe donc j'ai retrouvé les chevaux directement en piste. J'ai tout de suite retrouvé toutes mes sensations. Et comme je boite toujours un peu, je peux vous dire que je suis plus à l'aise à cheval qu'à pied. »

Même si les femmes sont de plus en plus nombreuses dans les pelotons et que Marie Vélon a battu le record de victoires sur une année civile en 2020, l'inusable Delphine Santiago a, une fois encore, prouvé qu'il fallait encore et toujours compter sur elle. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : une victoire et deux places en quatre courses depuis son retour fin janvier !