Hippisme : « Antoine Griezmann est un propriétaire en or »

Philippe Decouz, représenté dans le quinté de mercredi à Cagnes-sur-Mer, est l’entraîneur des chevaux du footballeur français, attaquant du FC Barcelone.

 Philippe Decouz (à gauche) avec Antoine Griezmann lors d’une réunion à Lyon-Parilly en mai 2018.
Philippe Decouz (à gauche) avec Antoine Griezmann lors d’une réunion à Lyon-Parilly en mai 2018.  Scoopdyga/Valentin Desbriel

À 42 ans, Philippe Decouz fait partie des entraîneurs incontournables au galop. De plus en plus de propriétaires lui font confiance, dont Antoine Griezmann. Le footballeur du FC Barcelone a d'ailleurs de suite fait appel à lui lorsqu'il a décidé de se rendre acquéreur de chevaux. Mercredi, le professionnel basé dans l'Ain présente By The Way dans le quinté à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Il évoque les chances de ce dernier ainsi que sa relation avec le champion du monde avec les Bleus en 2018.

By The Way se plaît particulièrement à Cagnes-sur-Mer…

PHILIPPE DECOUZ. Je ne sais pas si c'est l'air de la mer… Il fait preuve de régularité mais ses deux seules victoires ont été acquises ici. Les grandes lignes droites et la piste en sable fibré lui conviennent particulièrement.

Qu'en attendez-vous ?

Il vient de gagner et a été pénalisé au poids. Sa tâche sera moins aisée. Mais il est en pleine forme et me semble capable de jouer un bon rôle. D'autant que c'est un cheval très maniable, ce qui est toujours un avantage dans ce genre d'épreuves.

Vous êtes aussi connu pour être l'entraîneur des chevaux d'Antoine Griezmann…

Dès que lui et son père, Alain, ont décidé de devenir propriétaire, ils ont fait appel à moi. Etant originaires de Mâcon (Saône-et-Loire), ils souhaitaient que leurs chevaux soient entraînés près de chez eux pour pouvoir leur rendre visite. Antoine est un propriétaire en or.

C'est-à-dire ?

Lui, tout comme son père, fait preuve d'une grande patience. Il connaît les aléas du sport de haut niveau et sait à quel point les chevaux sont des athlètes. D'ailleurs, il mise beaucoup sur les jeunes chevaux, cela permet d'espérer tomber sur un poulain de premier plan. Ce sont de vrais connaisseurs, capables d'analyser une course comme les spécialistes.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Quand sa casaque pourrait-elle briller de nouveau ?

Dès samedi j'espère avec Krishnadargent à Cagnes-sur-Mer ! Cette pouliche a bien débuté en se classant deuxième et devrait rapidement ouvrir son palmarès. Il faudra aussi suivre Loquito un peu plus tard dans l'année.