Formule 1 : «Si Hamilton était français, personne ne s’en lasserait», estime Jacques Villeneuve

Champion du monde de F1 en 1997 et consultant pour Canal+, le Canadien Jacques Villeneuve analyse les performances du pilote britannique qui pourrait être sacré pour la septième fois ce dimanche lors du Grand Prix de Turquie.

 « Hamilton est au sommet de son art », estime Jacques Villeneuve, champion du monde de F1 en 1997.
« Hamilton est au sommet de son art », estime Jacques Villeneuve, champion du monde de F1 en 1997. Canal+/Philippe Mazzoni

Champion du monde il y a 23 ans, Jacques Villeneuve, 49 ans, connaît déjà son successeur cette saison au palmarès de la Formule 1. C'est le même qu'en 2008, 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019. Lewis Hamilton va remporter son septième titre mondial pour égaler Michael Schumacher dans l'histoire de la F1. A trois courses de la fin, le Britannique pourrait être sacré dès ce dimanche au Grand Prix de Turquie à Istanbul s'il termine devant le Finlandais Valtteri Bottas. Jacques Villeneuve commentera la course en direct sur Canal + (11h10) — devant une moyenne de 915 000 abonnés, soit 20 % de plus qu'en 2019 — comme il le fait depuis 2013.

Etait-il possible d'envisager que Lewis Hamilton ne soit pas champion du monde en 2020 ?

JACQUES VILLENEUVE. Non. Je dirais même que le format raccourci et concentré de la saison (NDLR : dix-sept Grand Prix, au lieu de vingt) lui a été bénéfique. Il se déplace avec son jet privé, il peut bouger comme il veut et néanmoins se reposer entre les courses plus que d'autres pilotes. Maintenant, il n'est pas encore certain d'être sacré en Turquie… Bottas va essayer de l'embêter et c'est tant mieux.

Sa domination n'est-elle pas lassante ?

On ne peut pas lui en vouloir de banaliser l'excellence. On ne va pas le faire ralentir pour faire gagner les autres. Il est normal que ceux qui mettent tout en œuvre pour gagner écrasent tout à la fin, surtout s'ils sont les meilleurs. Si Hamilton était français, personne ne s'en lasserait, vous ne poseriez pas la question et tout le monde chez vous serait content…

Qui est le plus grand pilote de l'histoire : Schumacher ou Hamilton ?

Schumacher a eu des années où il n'a pas eu la meilleure voiture et a gagné quand même. C'est la nuance avec Hamilton.

Lewis Hamilton peut être sacré champion du monde pour la 7e fois dès ce dimanche en Turquie. AFP/Antonin Vincent
Lewis Hamilton peut être sacré champion du monde pour la 7e fois dès ce dimanche en Turquie. AFP/Antonin Vincent  

Lequel des deux préférez-vous personnellement ?

Je n'ai pas côtoyé Hamilton à qui je n'ai parlé que de rares fois, au contraire de Schumacher. Les prises de position de Hamilton m'importent peu. Mais sa gestion des courses m'intéresse. On le sent en osmose avec son équipe. Il est capable de prendre des risques mais il calcule aussi absolument tout. Il est au sommet de son art.

Hamilton semble cependant montrer quelques signes de lassitude concernant la suite de sa carrière…

Vous trouvez ? Pas moi. Il a encore envie d'aller chercher un huitième titre mondial. Cette année, avec sept titres, il égale Schumacher. En 2021, il aura l'occasion d'être le premier à tous les niveaux, c'est géant. Il a encore un but et si ça ce n'est pas une source de belle motivation… Après, il pourra faire ce qu'il veut : acteur, chanteur… Il a plein d'autres projets.

Pierre Gasly a gagné le Grand prix d'Italie : un Français champion du monde bientôt, est-ce possible ?

Sa victoire était géniale (NDLR : Canal + a battu son record d'audience avec 1,2 million de téléspectateurs ce jour-là). Ce n'était pas qu'un accident. Il mérite de gagner des courses mais il n'est pas dans l'écurie ( AlphaTauri ) qui lui permet de le faire. Dans une bonne voiture, il peut aller chercher un championnat. Esteban Ocon n'est pas à son niveau.

Et Charles Leclerc ?

Il peut bien sûr. C'est dommage pour vous qu'il soit monégasque et pas français…

Cette saison de F1 qui s'achève vous plait-elle ?

Oui. Ce qui l'a rendu intéressante, c'est la concentration des Grand Prix et les circuits qui sont apparus au calendrier juste pour cette saison et que nous avons découverts. Ils sont atypiques par rapport à la F1 moderne et c'est bien.

La Formule 1 n'est-elle toutefois pas plus ennuyeuse qu'auparavant ?

Avant, les pilotes jouaient leur peau dans la voiture. On ne leur demandait pas d'être prêts physiquement mais mentalement. Les voitures cassaient, les pilotes faisaient des erreurs ce qui occasionnait des rebondissements. En 2020, les pilotes sont sains, mangent bien, s'entraînent bien. Ils font tout à la perfection et les voitures sont hyper fiables. Donc à la fin, c'est logique que le meilleur gagne toujours.

Sera-t-elle un jour écologique ?

Il faut arrêter de nous leurrer avec ça ! Pourquoi a-t-on dit un jour que la F1 doit être écolo ? La F1 n'a jamais eu un but écologique. Ce n'est pas sa vocation. Elle est là pour aller chercher la performance pure afin de faire évoluer des technologies.

Avez-vous une amicale des champions du monde à laquelle vous appartenez avec Hamilton ?

Non, en tout cas pas avec les nouveaux et comme cela fait plusieurs années que c'est le même qui gagne…. A une certaine époque, quand on se croisait notamment avec Prost, on se respectait. Il faut admettre qu'il y a aujourd'hui moins de respect des pilotes actuels pour ce qui s'est passé avant eux dans ce sport.