Valenciennes-Paris FC (2-0) : « On a pris une leçon d’humilité », regrette René Girard

L’entraîneur du Paris FC était en colère après la défaite de son équipe ce mardi soir à Valenciennes (2-0) en match en retard de la 20e journée de Ligue 2.

 René Girard a fustigé le comportement de ses joueurs qui ont perdu à Valenciennes un match qu’ils avaient pourtant en main.
René Girard a fustigé le comportement de ses joueurs qui ont perdu à Valenciennes un match qu’ils avaient pourtant en main.  Icon Sport Anthony Dibon/LP/Icon Sport

Le ballon dégagé rageusement par Gaëtan Laur a au coup de sifflet final en dit long sur la frustration du Paris FC. Comme la colère affichée par René Girard en conférence de presse. Largement dominateurs en première période, les Parisiens se sont fait punir sur deux contres rapides en seconde période à Valenciennes. Une vraie leçon de réalisme. Après le beau succès samedi contre Amiens (4-2), l'embellie a donc été de courte durée pour le Paris FC qui a perdu un match pourtant largement à sa portée tant il l'a longtemps maîtrisé. Ce match en retard de la 20e journée aurait pu lui permettre de retrouver le Top 5, il reste 6e à 7 et 9 points de Toulouse (2e) et Troyes (1er).

Ce qu'il faut retenir

Contre Amiens, tout avait souri à Gaëtan Laura, impliqué sur les quatre buts de son équipe. Cette fois, il est tombé sur un grand Jérôme Prior. Le gardien valenciennois a effectué quatre arrêts décisifs (11e, 23e, 24e, 62e) sur des tentatives de Laura. Prior a aussi gagné son duel face à Marvin Gakpa qui se présentait seul face à lui (30e). Le Paris FC où René Girard avait effectué 3 changements par rapport au match d'Amiens (titularisations de Hanin, Arab, Lopez) peut regretter ses opportunités gâchées. Contre Amiens, il s'était appuyé sur un jeu de transition rapide. Valenciennes a pris les Parisiens à leur propre jeu avec deux contres victorieux conclus par Cuffaut (1-0, 58e), le défenseur qui marque le plus en L2 (7e but) puis Cabral, formé au PSG chez les jeunes (2-0, 68e)

Le chiffre : 4

Le Paris FC s'est incliné pour la 4e fois d'affilée en déplacement après Troyes (2-1), Clermont (3-2) et Toulouse (1-0). Il avait commencé sa saison par un sans-faute à l'extérieur (4 victoires, 1 nul).

La réaction de René Girard

« On ne peut qu'être déçus. On aurait dû mener à la mi-temps. A la pause, on pouvait s'attendre à un autre résultat. On a pris une leçon d'opportunisme et d'humilité. Il aurait fallu avoir un autre comportement. Que la réussite offensive nous fuit est une chose mais, défensivement, on n'a pas été au rendez-vous. On n'a pas été assez sérieux dans ce domaine. Ce n'est pas normal qu'un joueur de Valenciennes puisse faire 80 mètres de course tout seul. »

L'information : Pitroipa, c'est bien fini

Comme nous l'avions annoncé, c'est bien fini entre Jonathan Pitroipa et le Paris FC. Le club parisien a officialisé ce mardi matin la séparation à « l'amiable » avec l'international burkinabé de 34 ans. Arrivé au Paris FC en 2018, l'ex-Rennais a disputé 69 matchs et marqué 3 buts en L2. Il s'agit d'une sanction extra-sportive car Pitroipa avait réalisé un bon début de saison dans un nouveau poste de milieu défensif-relayeur. Il était écarté du groupe depuis une altercation verbale qui l'a opposé à René Girard lors de la mi-temps à Troyes le 5 décembre. Pour le remplacer numériquement dans l'effectif, un milieu devrait arriver avant la fin du mercato hivernal qui s'achèvera lundi.

Valenciennes-Paris FC 2-0 (0-0)

Match à huis clos. Arbitre : M. Thual.Buts : Cuffaut (58e), Cabral (69e).Avertissements. Valenciennes : Cuffaut (51e) ; Paris FC : Gakpa (27e), Kanté (35e), Laura (76e).Valenciennes : Prior - Spano, Ntim, Vandenabeele - Cuffaut (cap.), Di Liberto, Picouleau, Abeid - Robail (Elogo, 78e), Guillaume (Guei, 84e), Cabral (Boutoutaou, 87e). Entr. : Guegan.Paris FC : Demarconnay - Abdi, Bamba, Kanté, Hanin - Mandouki (cap.) (Chergui, 74e), Name (Kikonda, 63e) - Arab (Boli, 63e), Gakpa (Martin, 63e), Lopez (Hadjam, 77e) - Laura. Entr. : Girard.