PSG-OM : le racisme dans le football «n’existe pas ou peu», estime Noël Le Graët

Le président de la Fédération française de football a été interrogé sur les accusations formulées par Neymar à l’encontre d’Alvaro Gonzalez.

 Noël Le Graët regrette les tensions entre joueurs lors du choc entre le PSG et l'OM.
Noël Le Graët regrette les tensions entre joueurs lors du choc entre le PSG et l'OM. LP/Arnaud Journois

Pas de quoi s'inquiéter? Interrogé sur le racisme dans le football après les accusations de Neymar envers Alvaro Gonzalez pour des propos tenus lors du match entre le PSG et l'OM dimanche, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a voulu minimiser le phénomène.

«Sur un match, il peut y avoir des écarts. Mais on est à moins de 1 % de difficulté aujourd'hui, a-t-il expliqué mardi sur le plateau de BFM Business. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu.»

«Je ne sais pas, je n'ai pas écouté», a-t-il poursuivi au sujet des accusations lancées par la star du PSG. Le patron du football français a en revanche pu voir la rencontre, perdue par les Parisiens (0-1), et marquée par de nombreuses tensions et altercations entre les joueurs.

«C'est une affiche que toute la France attend. Ca s'est mal passé. Le comportement des joueurs n'a pas été exemplaire, surtout à la fin. On le déplore. Notre commission d'éthique lance une alarme. C'est dommage. Ils n'ont pas su garder leur calme, ni donner le spectacle que l'on attendait», a-t-il souligné, annonçant que les joueurs concernés allaient être «convoqués dans les jours qui viennent».