PSG-Nice : Kean en forme, Verratti sur le retour… enfin des bonnes nouvelles avant Barcelone

Moise Kean, mué en ailier ce samedi lors du court succès contre Nice (2-1), paraît avoir gagné une place dans le onze parisien mardi à Barcelone en Ligue des champions. Marco Verratti devrait être rétabli pour ce choc.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Auteur du but de la victoire contre Nice, Moise Kean devrait prendre place dans l’équipe qui débutera à Barcelone mardi.
Auteur du but de la victoire contre Nice, Moise Kean devrait prendre place dans l’équipe qui débutera à Barcelone mardi. LP/Olivier Arandel
Ligue 1 Uber Eats

D'un match laborieux mais victorieux contre Nice (2-1) peut surgir une bonne surprise. Elle porte le nom de Moise Kean, candidat au onze de départ mardi à Barcelone en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Malgré les blessures de Neymar et Angel Di Maria, le club de la capitale se fraie encore un petit chemin parmi les bonnes nouvelles.

Kean saute le pas

Naturellement, l'option Pablo Sarabia semblait s'imposer pour suppléer Angel Di Maria, Marco Verratti s'installant lui en numéro dix à la place de Neymar. Mais l'entrée de l'Espagnol à Marseille (sorti avant la fin de la rencontre par son entraîneur) et son match à Caen en 32e de finale de la Coupe de France ont scellé son sort. Restait à trouver une autre idée. Moise Kean déboule à grande vitesse, après sa performance réussie contre Nice. Après avoir trouvé le chemin des filets contre Caen cette semaine, il a inscrit le second but, celui de la victoire. Mais il a surtout remué l'attaque parisienne, avec cœur, abnégation et vivacité.

Sur un côté, position qu'il a occupée à la Juventus et à Everton naguère, l'Italien percute, donne de la profondeur à son équipe et dézone pour créer le danger dans la surface. Il ne se transforme pas en passeur comme Di Maria, mais peut souvent se glisser en deuxième attaquant, aux côtés de Mauro Icardi, avec des appels plus tranchants que ceux de son complice offensif. Contre Nice, ils ont paru complémentaires, capables de se trouver et de combiner à l'image du but, avec une remise acrobatique de l'Argentin pour la tête de Kean.

Il y a quelques semaines, le décor a changé pour l'ancien protégé de Carlo Ancelotti en Angleterre. Très utilisé pendant les derniers mois de mandat de Thomas Tuchel, il a été déclassé à l'arrivée de Mauricio Pochettino, le technicien argentin lui préférant, au sommet de son 4-2-3-1, Icardi. Le retour de Kean est donc inespéré, mais l'Italien montre qu'il sait s'accrocher, ne pas lâcher, à la fois sur le terrain mais mentalement aussi. Son duel face à Jordi Alba mardi au Camp Nou s'annonce passionnant et musclé.

Verratti porteur d'espoirs

L'Italien s'est entraîné normalement, ce samedi, au camp des Loges avant le match de ses partenaires au Parc des Princes. Les nouvelles sont plutôt bonnes, après son coup reçu à la hanche à Marseille. Le staff doit maintenant surveiller sa réaction après la reprise de la course et des contacts lors des prochaines séances. Pochettino se montre plutôt optimiste. « Il a encore une petite gêne. Nous espérons pouvoir compter sur lui mardi », commente sobrement le technicien mais la confiance se lisait sur son visage à l'instant de prononcer ses mots.

Essentiel au jeu parisien, l'Italien l'est encore plus en l'absence de Neymar. C'est alors lui qui occupe le poste de meneur de jeu même si le Petit hibou en élargit la définition, sorte d'électron libre et d'élément « box to box », capable de défendre dans ses trente mètres et de créer du jeu à l'approche de la surface adverse. Ce samedi, il a manqué face aux Aiglons, Julian Draxler ne se montrant dépositaire de rien, malgré le premier but. Il ralentit toujours autant les actions alors que Verratti peut éclairer, décaler Kylian Mbappé, trouver une idée de passe qui n'appartient qu'à lui. Un peu comme Neymar mais dans un registre différent.

Sa présence en Catalogne dessine l'espoir d'un PSG encore compétitif, avec le retour de Keylor Navas, qui a traversé l'après-midi sans problème si ce n'est le but de Rony Lopes. Sauf nouveau pépin lors du décrassage de dimanche et de la séance tactique de lundi au Camp Nou, Pochettino devrait aligner le onze suivant : Navas - Florenzi, Marquinhos, Kimpembe, Kurzawa - Paredes, Gueye - Kean, Verratti, Mbappé - Icardi. L'Argentin promet : « Nous devons être prêts car c'est un match très important. L'équipe sera prête. »