PSG-Monaco : quand les Monégasques chambrent les Parisiens (et les Barcelonais)

Sur les réseaux sociaux, le club de la principauté s’est réjoui de sa victoire au Parc (2-0), ce dimanche, tout en faisant un clin d’œil à Barcelone, récemment battu par Paris en Ligue des champions.

 Le gardien de l’AS Monaco Benjamin Lecomte et le défenseur Guillermo Maripan après la victoire monégasque (0-2) face au PSG, dimanche au parc des Princes.
Le gardien de l’AS Monaco Benjamin Lecomte et le défenseur Guillermo Maripan après la victoire monégasque (0-2) face au PSG, dimanche au parc des Princes.  AFP/Franck Fife
Ligue 1 Uber Eats

C'est un grand classique des réseaux sociaux, qui allie la volonté de chambrer un adversaire et de créer le buzz. Dimanche 21 février, Monaco est venu battre le PSG au Parc des Princes (2-0), quelques mois après avoir déjà imposé sa loi au champion de France au stade Louis-II en principauté. Alors, sur Twitter et sur son compte espagnol aux 83 000 abonnés, l'ASM s'est permis ce lundi ce message : « On a battu le PSG à l'aller et au retour! Barcelone, si vous avez besoin d'un conseil, envoyez-nous un message privé. »

Le tout est signé dans la langue du cinéaste Pedro Almodovar, pour que les Catalans comprennent bien l'idée. Mardi 16 février, le PSG a signé un immense succès en laminant les partenaires de Leo Messi (4-1) au Camp Nou en huitième de finale aller de la Ligue des champions. En Espagne, le PSG possède également un compte officiel qui réunit, lui, plus de 400 000 fans.

Les défaites domestiques du PSG restent un motif récurrent de moquerie. Le 31 janvier, c'est le compte officiel de Dortmund qui avait réagi à un post de Lorient après sa victoire (3-2) contre le club de la capitale en championnat le 31 janvier. Yoane Wissa avait célébré son but façon Erling Haaland, ce qui avait ravi la formation allemande. Elle avait été éliminée par le PSG en mars 2020 de la Ligue des champions, au terme d'un match retour où tout Paris s'était amusé de la façon zen du Norvégien de fêter ses buts, façon méditation avec les doigts joints. Neymar était alors sorti de la boîte pour rappeler aux Allemands qu'il s'était occupé de tout au match retour pour les bouter hors d'Europe.

Les équipes se chambrent, mais certains demeurent quand même tatillons, comme si la crispation n'était jamais loin. Ce lundi, le PSG a joué la carte de l'indifférence au message espagnol de l'AS Monaco.