PSG-Monaco (0-2) : «On n’a pas été au niveau pour gagner», admet Pochettino

Après la défaite sans relief de son équipe ce dimanche, l’entraîneur parisien n’a pas cherché d’excuses. Il dit assumer la responsabilité du revers et du manque de ressort de ses troupes.

Ligue 1 Uber Eats

Mauricio Pochettino a, lui aussi, vécu un incroyable ascenseur émotionnel cette semaine. Cinq jours après la victoire éclatante et pleine de peps de son équipe à Barcelone en 8es de finale aller de Ligue des champions, le coach argentin a vu un PSG fantomatique s'incliner sans contestation possible ce dimanche soir au Parc devant Monaco (0-2). Un revers qui contrarie les chances du champion de France de conserver son titre en fin de saison. Mais une défaite dont il entend prendre la responsabilité. Il avait déjà adopté la même posture après la défaite à Lorient (3-2).

Comment expliquez-vous la différence de comportement de votre équipe entre le match à Barcelone et celui face à Monaco ?

MAURICIO POCHETTINO. Les compétitions sont différentes. On a bien démarré le match, mais très vite on concède ce premier but… Ensuite Monaco a fait une bonne partie sur le plan défensif. Nous, on a eu 50 % de possession du ballon, ça nous a manqué pour peser sur le match.

Aviez-vous vu décelé des signes de décompression avant le match ?

Non, on avait même parlé de maintenir le niveau de concentration qu'on avait eu mardi soir. Mais reproduire exactement ce genre de choses d'un match à l'autre, c'est dur. C'est clair, on n'a pas fait un bon match, on n'a pas retrouvé le niveau qu'on a eu à Barcelone contre Monaco.

Pourquoi avez-vous décidé de vous passer de Verratti ?

C'est une décision qui visait à le protéger, il n'était pas en mesure de jouer les 90 minutes.

En remplaçant Verratti par Herrera, le milieu de terrain ne risquait-il pas de manquer de créativité ?

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

Quand on perd, il faut un responsable. Ce soir, vous l'avez face à vous ! Chacun peut émettre des opinions, je le comprends. J'assume la totale responsabilité.

C'est la sixième défaite du PSG en championnat, La course au titre s'est-elle compliquée ?

Ça, c'est une réalité. Il est vrai que ces trois points nous auraient fait du bien. Mais ça, on ne peut plus le changer. Mais on va continuer à se battre. Tant qu'on pourra le faire, on continuera.

Comment expliquer les deux visages diamétralement opposés affichés par Kylian Mbappé en cinq jours ?

En football, on vit des situations différentes en fonction des moments, des compétitions, des adversaires… Les mathématiques en foot, ça n'existe pas. Les circonstances, parfois ne sont pas favorables… Aujourd'hui, on n'a pas été au niveau pour gagner. Tous, pas seulement Kylian. Je le répète, le premier responsable c'est l'entraîneur et j'assume.

Le PSG n'a pris qu'un point sur les 12 mis en jeu face aux équipes de tête. Pourquoi a-t-il du mal à hausser son niveau de jeu ?

C'est une réalité, mais on n'est pas là depuis assez longtemps pour expliquer tout ce qui s'est passé. On va analyser et on va continuer à travailler.