PSG-Monaco (0-2) : «Il fallait museler Mbappé», explique Niko Kovac

L’entraîneur monégasque reste mesuré après son succès ce dimanche au Parc des Princes où il a notamment parfaitement neutralisé Kylian Mbappé.

 « On a joué 95 minutes comme une vraie équipe, avec passion, caractère et un vrai état d’esprit », savoure Niko Kovac.
« On a joué 95 minutes comme une vraie équipe, avec passion, caractère et un vrai état d’esprit », savoure Niko Kovac. LP/Frédéric Dugit
Ligue 1 Uber Eats

A l'issue de son neuvième match invaincu depuis le début de l'année (8 victoires, un nul), Niko Kovac, l'entraîneur monégasque, restait mesuré. Il a pourtant réussi un grand coup ce dimanche soir au Parc des Princes (2-0).

Comment avez-vous préparé ce match pour battre le PSG ?

NIKO KOVAC. Comme pour tous les matchs… Il fallait museler Kylian Mbappé. Je crois qu'on l'a très bien fait. On savait que le PSG avait la possession de la balle donc il fallait réussir nos contre-attaques. On a joué 95 minutes comme une vraie équipe, avec passion, caractère et un vrai état d'esprit. Je crois que le résultat est clair. Et mérité. J'ai vu le match contre Barcelone. Sans faire de comparaison, je dirais que, nous, on a très bien défendu ce soir. Ça a été dur pour le PSG de passer nos lignes et notre 4-5-1. Si vous ne prenez pas de but, vous avez plus de chances de l'emporter. C'était le plan et il a fonctionné.

Monaco vise-t-il désormais le titre ?

Non, l'objectif reste le même (NDLR : se qualifier pour une place européenne). La question est légitime. Mais on est une équipe en pleine progression. Nous ne sommes pas au niveau de Lyon, Paris et Lille. Essayons déjà de conforter notre position et si dans la dernière ligne droite il y a quelque chose à jouer, on verra.

Pourquoi avoir préféré Disasi à Sidibé pourtant titulaire ces derniers temps ?

C'est un formidable joueur. On savait que Kylian Mbappé est en pleine forme actuellement. Physiquement, avec sa vitesse, Axel (Disasi) était le meilleur joueur pour lui poser des difficultés. Il l'a prouvé.

Newsletter PSG express
Nos informations sur le club de la capitale
Toutes les newsletters

VIDÉO. PSG-Monaco : « Nous n'avons pas fait un bon match », reconnaît Pochettino

Le classement resserré peut-il accroître l'intérêt pour la Ligue 1 ?

Oui c'est ça. En Angleterre, City a quelques points d'avance (NDLR : 10) mais les autres saisons c'était comme ça aussi. Le PSG avait toujours 10 ou 15 points d'avance. Là, c'est très serré et c'est très excitant pour tout le monde. Ça rend la Ligue 1 plus attractive. J'espère que ça continuera et qu'on aura un superbe finish.