PSG - Manchester : «Tuchel doit taper du poing sur la table», estime Sammy Traoré

L’ancien défenseur parisien a suivi la défaite du PSG devant son écran. Il se montre intransigeant avec l’ensemble de l’équipe, coupable de n’avoir pas répondu présent au rendez-vous.

 « L’absence de public, qui n’était pas là pour les soutenir, pour les réveiller, a forcément été préjudiciable à Paris », note Sammy Traoré.
« L’absence de public, qui n’était pas là pour les soutenir, pour les réveiller, a forcément été préjudiciable à Paris », note Sammy Traoré. LP/Guillaume Georges

Apprécié des tribunes du Parc des Princes durant son passage au PSG entre 2006 et 2011, Sammy Traoré garde une affection particulière pour le club de la capitale. Mardi soir, devant son écran, celui qui est aujourd'hui entraîneur de Choisy-le-Roi (R2) s'est pourtant montré assez critique face à la prestation ratée de Neymar et sa bande contre Manchester United (1-2).

Quel regard portez-vous sur la défaite du PSG ?

SAMMY TRAORE. Sur les quatre-vingt-dix minutes, il n'y a rien à dire, la défaite est logique. Les occasions les plus franches sont à mettre au crédit de Manchester United. S'il n'y a pas Navas dans le but, ça peut même finir à 3-1.

Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ?

La composition de départ me pose un peu problème. Je ne suis pas au cœur du groupe mais je me demande pourquoi Marquinhos n'a pas joué, ça aurait évité de voir Abdou Diallo en difficulté. Ça a peut-être manqué d'ambition aussi dans le choix des hommes. Je m'interroge sur le fait d'aligner Danilo en pointe basse dans un 4-3-3 et de l'associer à Herrera et Gueye. Ce n'est pas ces joueurs qui sont capables de te proposer des solutions offensives et t'emmener vers l'avant. En deuxième période, le coach a fait des changements, mais l'ensemble est resté poussif. Ce qui me gêne le plus, c'est que je n'ai pas senti Paris dans l'agressivité d'un match de Ligue des champions, je n'ai pas vu l'envie de se faire respecter et d'imposer son rythme à domicile.

L'attaque a, elle aussi, été décevante…

Quand Neymar et Mbappé ne jouent que tous les deux, ce n'est pas possible. Ils tentent des exploits techniques, cherchent à faire la différence seuls tout le temps et ne donnent le ballon que lorsqu'ils sont dans la m…. Il va falloir que Tuchel tape du poing sur la table, ce sont les joueurs cadres qui doivent te sortir de ce genre de situations. Depuis le départ de Thiago Silva, j'ai l'impression qu'il n'y a plus de patron sur le terrain… Je pense que Tuchel le sait. C'est la première fois que je le vois interdit, sans dire un mot sur le banc. Il m'a semblé désabusé. Je ne sais pas si c'est un abus de faiblesse ou s'il attendait juste la mi-temps pour remettre de l'ordre dans tout ça.

VIDÉO. PSG-MU (1-2) : « Un gros coup de massue pour Paris et ses supporters »

Peut-on néanmoins trouver à Paris des circonstances atténuantes ?

L'absence de public, qui n'était pas là pour les soutenir, pour les réveiller, a forcément été préjudiciable à Paris. Le huis clos favorise l'équipe adverse sans aucun doute. Après, on peut leur chercher des excuses. Mais force est de constater que tous sont passés à côté, du staff aux joueurs. Navas a certes montré qu'il était un gardien de grande classe, Kimpembe était là lui aussi. Mais les trois au milieu ont été en difficulté tout le match. Neymar, n'en a pas fait assez, sur un match comme ça, c'est trop faible. Mbappé a essayé par à-coups, en individuelle, mais c'était trop tiré par les cheveux. Neymar en meneur de jeu derrière Mbappé et un autre attaquant peuvent pourtant s'amuser. Ils ont tellement de qualités que là, forcement, on est critique. D'autant que ça commence mal, tu perds chez toi, contre ton concurrent direct à la première place. Il faut que Tuchel remette les points sur les i, sinon ça n'avancera pas.