PSG-Leipzig : «Le pénalty était une plaisanterie», s’emporte Nagelsmann

L’entraîneur de Leipzig considère qu’il n’y avait aucune faute sur Di Maria sur le pénalty qui a permis à Paris de s’imposer ce mardi. « Si la VAR ne sert à rien, autant l’arrêter », ironise le technicien.

 « On était la meilleure équipe. On a eu plus d’occasions que le PSG », a regretté l’entraîneur de Leipzig.
« On était la meilleure équipe. On a eu plus d’occasions que le PSG », a regretté l’entraîneur de Leipzig.  AFP/Franck Fife

Julian Nagelsmann, le fougueux entraîneur de Leipzig, 33 ans, a peu apprécié la défaite de son équipe et particulièrement le pénalty accordé à Angel Di Maria en début de rencontre. « Paris n'a pas eu une seule occasion du match, et le pénalty était une plaisanterie, s'est emporté le tacticien au micro de Sky Allemagne. Voir ça au niveau de la Ligue des champions c'est vraiment triste. Di Maria a plongé, il n'y a eu aucun contact. Le VAR devait être en train de regarder un autre match. »

Un peu plus calme en conférence de presse, Nagelsmann en a néanmoins remis une couche : « Je ne comprends pas pourquoi l'arbitre accorde un pénalty sur cette faute. Il n'y a pas de contact. C'est une erreur. […] Je suis très calme après les matchs. Mais je ne comprends pas non plus comment ce pénalty peut être accordé par la VAR. On aurait peut-être aussi pu obtenir un pénalty. Si la VAR ne sert à rien, autant l'arrêter. »

« On était la meilleure équipe »

La frustration de l'entraîneur est sans doute exacerbée par le résultat qui met son équipe en ballottage défavorable en vue de la qualification : « Ce sera plus compliqué pour nous pour la suite, en espérant que le PSG perde une rencontre. […] On était la meilleure équipe. On a eu plus d'occasions que le PSG. On a maîtrisé ce match. On a tiré 7 fois hors de la surface, 15 fois au total. On devait rentrer avec un point, au moins, qui aurait été mérité. C'est le sport, le PSG a gagné. On souffre de cette situation. »

L'Allemand s'avoue surpris par le visage défensif de l'équipe de Thomas Tuchel : « Le PSG a vraiment reculé après le but. On a eu les occasions pour marquer. Mais c'était légitime pour eux de jouer la contre-attaque. On a effectué un gros pressing pour pousser le PSG dans sa surface. Ce n'est pas que de la faute de Thomas (Tuchel) si le PSG a joué aussi bas. » S'il assure avoir félicité son équipe, il regrette son manque d'efficacité : « Je leur dis : Vous avez fait un bon match. Mais il faut voir le résultat à ce niveau-là. »