PSG : Camavinga a tapé dans l’œil de l’émir du Qatar

Le talent d’Eduardo Camavinga n’a pas échappé au propriétaire du PSG. Logiquement, le club parisien devrait être un des acteurs du transfert du milieu de terrain breton, vraisemblablement l’été prochain.

 En fin de contrat en 2022, Camavinga devrait quitter Rennes en 2021. Les plus grands clubs le suivent, à commencer par le Real Madrid.
En fin de contrat en 2022, Camavinga devrait quitter Rennes en 2021. Les plus grands clubs le suivent, à commencer par le Real Madrid.  LP/Arnaud Journois

Eduardo Camavinga n'a que 17 ans mais déjà beaucoup de prétendants. Comme toujours quand il s'agit des pépites du football français, les plus grands clubs européens sont déjà à l'affût pour s'attacher les services du milieu de terrain.

Le Real Madrid, notamment, a déjà contacté dans le courant de la saison dernière le numéro 10 du Stade Rennais afin de connaître ses intentions. Mais les performances du Breton, qui a grandi à Fougères (Ille-et-Vilaine), ne sont pas passées inaperçues du côté du Qatar où tout ce qui concerne la Ligue 1 n'a pas vraiment de secrets.

Auteur d'un superbe but le week-end dernier face à Montpellier (2-1), Camavinga a tapé dans l'œil de l'émir Tamim ben Hamad Al Thani, propriétaire du PSG. Ce dernier a même déjà échangé avec l'un des représentants du joueur, habitué à traiter des transferts dans la péninsule du Golfe.

Une nouvelle prolongation pas encore négociée

Comme pour Kylian Mbappé il y a trois ans lors de son départ de l'AS Monaco, le PSG ne peut pas faire l'impasse sur un dossier qui va concerner l'un des talents tricolores de ces dix prochaines journées. Cela ne préjuge en rien de sa destination lorsqu'il quittera le Stade Rennais, mais il va sans dire que le champion de France en titre aura son mot à dire.

Et ce transfert, s'il doit se réaliser, sera décidé au plus haut niveau du club par l'émir lui-même en concertation avec le président du club Nasser Al-Khelaïfi et Leonardo. On n'en est pas encore là. Pour l'instant, Eduardo Camavinga a décidé de s'aguerrir au Stade Rennais où il a prolongé jusqu'en 2022, en décembre 2019. Une aubaine pour le PSG qui devrait être mieux armé financièrement en 2021, surtout si Neymar ou Mbappé quittait la capitale.

A Rennes, les négociations pour une nouvelle prolongation du jeune milieu de terrain n'ont toujours pas débuté. Ce qui voudrait dire que le numéro 10 breton pourrait se retrouver, l'été prochain, à un an de la fin de son contrat. Une situation impensable pour le club, propriété de la famille Pinault, qui doit à tout prix sécuriser son jeune talent avant d'envisager une éventuelle vente.

Newsletter Nos informations sur le club de la capitale
PSG express
Toutes les newsletters

En attendant, il va falloir remettre de l'huile dans les rouages. L'entourage du joueur n'a pas vraiment apprécié les propos de Florian Maurice, le nouveau directeur sportif rennais, se réjouissant de la décision du prodige de rester une saison supplémentaire, mais affirmant dans le même temps que le club l'avait décidé avant Camavinga lui-même.