PSG-Bayern : de Lisbonne au Parc des Princes, la fête mais sous surveillance

Le club et les supporters s’organisent pour partager la finale de Ligue des champions et une éventuelle victoire dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. A Paris, le Parc des Princes sera le cœur de la fête.

 Le parvis du Parc avait été le théâtre de célébrations après la qualification pour la finale de la Ligue des champions.
Le parvis du Parc avait été le théâtre de célébrations après la qualification pour la finale de la Ligue des champions. LP/Jean-Baptiste Quentin

Trop souvent déçu par le passé, le PSG a officiellement refusé de se pencher sur le scénario d'une victoire finale de la Ligue des champions jusqu'à la demi-finale. Depuis la qualification facile face à Leipzig (3-0), le rêve est devenu un espoir et le club est bien obligé de se pencher sur une issue positive. Sans fanfaronner, par superstition et du fait de l'épidémie liée au nouveau coronavirus qui a bousculé la vie quotidienne au moins aussi profondément que le format de Ligue des champions.

Hormis certaines familles de joueurs et quelques centaines de Parisiens qui ont choisi de vivre l'aventure à Lisbonne malgré le huis clos et les mesures locales de confinement, l'équipe et ses supporters vivront donc l'événement à distance. D'un stade à l'autre, pour les deux parties les plus visibles de la fête.

Deux écrans géants sur la pelouse du Parc

Le PSG finalisait ce samedi les derniers détails de la soirée qui réunira 5000 personnes au Parc des Princes, dont 1500 ultras. Ces derniers se rassembleront dans les travées du virage Auteuil qu'ils occupent habituellement. Ces derniers jours, ils ont sillonné les lieux emblématiques de la capitale (Notre-Dame de Paris, Invalides, Panthéon…) pour déployer des banderoles de soutien qui continueront de s'égrener sur les réseaux sociaux jusqu'à quelques heures de la rencontre ce dimanche. Ce samedi, le Collectif Ultras Paris a aussi lancé un appel au « peuple parisien » : « Nous vous appelons à arborer nos couleurs partout où vous vous trouvez. Inondez vos fenêtres, vos balcons, vos voitures de nos couleurs! »

Pour la retransmission qui s'annonce festive, deux écrans géants seront installés sur des camions mobiles de l'enceinte de la porte de Saint-Cloud. Un d'une dimension de 84 m² en face de la tribune Borelli et un de 54 m² devant Auteuil. Comme pour le match amical contre le Celtic Glasgow, des sièges ont été condamnés pour veiller à la distanciation et le masque sera obligatoire partout, même si le Parc des Princes ne figure pas dans les zones de la capitale où cette mesure est généralisée dans les lieux publics.

Deux écrans géants mobiles ont été installés au pied de la tribune Auteuil et de la tribune Paris./LP/HO
Deux écrans géants mobiles ont été installés au pied de la tribune Auteuil et de la tribune Paris./LP/HO  

Toujours dans une optique de sobriété, le club assure que rien n'est actuellement prévu en cas de victoire finale, afin d'éviter un rassemblement massif devant l'enceinte, par exemple. Un proche évoque « une projection, pas un spectacle ». Derrière cette modestie, il y a fort à parier que le club retrouve quelques feux d'artifice à tirer sur le toit en cas de scénario idéal. Les fumigènes des ultras, eux non plus, ne sont jamais loin.

La préfecture de police de Paris et le ministère de l'Intérieur, qui ont présenté leur plan de finale pour la capitale, veillent de toute façon à la compatibilité de la rencontre et des possibles festivités avec les mesures sanitaires. Après des échanges informels avec la préfecture de police, le PSG n'a formulé aucune demande pour une éventuelle parade sur les Champs-Elysées similaire à celle des Bleus en 2018. Et même si d'autres sources proches des pouvoirs publics étaient beaucoup moins catégoriques ce samedi, un tel défilé est exclu par le club à l'heure actuelle.

VIDÉO. PSG-Bayern: «3000 policiers et gendarmes seront déployés à Paris», annonce Gérald Darmanin

Un rassemblement au Parc avec 5000 privilégiés en cas de sacre ?

A Lisbonne, la donne est identique. Il a été décidé que la délégation parisienne passerait la nuit dans l'hôtel Myriad au bord du Tage quoi qu'il arrive. Il semble évident que la « bulle » portugaise pourrait s'ouvrir aux proches, au moins en cas de succès, mais là encore le PSG assure n'avoir rien préparé.

Le retour en France de la délégation est prévu en début d'après-midi, lundi. Les Parisiens avaient décollé du Bourget, mais un autre aéroport plus facile à sécuriser pourrait être choisi pour le retour. Dans l'optique d'un sacre européen, la maire de Paris, le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police ont évoqué l'hypothèse probable d'un rassemblement au Parc des Princes dans les mêmes conditions sanitaires que pour la retransmission du match. Celle-ci permettrait à 5000 privilégiés de découvrir le trophée.

Reste à savoir si la fête pourrait être complétée, comme l'imaginent certains au club, par une invitation politique, à la mairie, voire à l'Elysée. Une réception à l'hôtel de Ville est bien envisagée en cas de succès, mais pas dès lundi. Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, supporter notoire de l'OM, on indique que la question ne se pose pas à l'heure actuelle.