Neymar et Mbappé absents : Paris doit suivre l’exemple du PSG-Real Madrid de 2019

Sans ses deux stars ce mercredi soir à Leipzig, Thomas Tuchel peut s’appuyer sur un unique et brillant précédent en Ligue des champions, le défi face aux Madrilènes de septembre 2019.

 Le 18 septembre 2019, sans Neymar et Mbappé, le PSG surclassait le Real Madrid (3-0).
Le 18 septembre 2019, sans Neymar et Mbappé, le PSG surclassait le Real Madrid (3-0).  LP/Olivier Arandel

Si le PSG a atteint la finale de la dernière Ligue des champions, il doit aussi se souvenir que la campagne européenne 2019-2020 avait débuté par l'un de ses plus beaux succès. Au Parc des Princes, un soir de 18 septembre, Paris surclassait le Real Madrid (3-0) grâce à une prestation collective modèle et que Thomas Tuchel prend en exemple dans beaucoup de ses sorties médiatiques. Mais le plus marquant avec cette victoire est qu'elle a eu lieu sans les deux stars du club parisien : Neymar et Kylian Mbappé.

C'est d'ailleurs la seule et unique fois depuis leur arrivée en 2017 que les deux hommes manquent une rencontre de Ligue des champions en même temps. Le Brésilien est suspendu et le Français se remet doucement d'une blessure à la cuisse gauche. Ce mercredi soir face au RB Leipzig, Ney et KMB seront absents pour la seconde fois de leur carrière commune en C1, blessés tous les deux. L'occasion de revenir sur ce succès acquis face au Real sur la base d'autres qualités que les dribbles de l'un ou les accélérations de l'autre.

Revenons sur la composition alignée par Tuchel. Comme aujourd'hui pour affronter Leipzig, l'Allemand subit une cascade de blessés. « C'était difficile de trouver 16 joueurs », dira-t-il après la rencontre. Pour suppléer Neymar et Mbappé (ainsi que Cavani), le trio d'attaque est occupé par Pablo Sarabia, Mauro Icardi et Angel Di Maria. Une ligne offensive similaire à ce que l'on verra à Leipzig ce mercredi avec les mêmes Sarabia et Di Maria ainsi que Moise Kean. En l'absence des deux stars, le gaucher argentin a souvent eu tendance à se transcender, à l'image du doublé claqué ce soir-là contre le Real, son ancien club. Il sera encore attendu en Allemagne.

Gueye, la clé du match

Mais face à la formation de Zinedine Zidane, un homme brille particulièrement au milieu de terrain : Idrissa Gueye, recruté quelques semaines plus tôt. « C'est une machine. Il n'arrête jamais de courir, de récupérer le ballon », se félicitera Tuchel en conférence d'après-match. Contre le Red Bull, le Sénégalais devrait débuter aux côtés de Marquinhos et Ander Herrera au milieu. L'Espagnol tentera de remplacer au mieux Marco Verratti, blessé lui aussi, qui avait eu un rôle important lors de ce célèbre 3-0.

Les hommes changent donc un peu. La formation (4-3-3), non. Et les clés du match alors? Pressing permanent, sorties de balles rapides, efficacité devant le but… Exactement les points travaillés à l'entraînement par le PSG depuis lundi. Sans Neymar et Mbappé, Tuchel a annoncé ce mardi que ses joueurs devraient « accepter de jouer dans une autre façon, peut-être plus directe ». Contre le Real Madrid, le technicien s'était félicité d'une attitude « parfaite, un état d'esprit d'équipe et un jeu compact ».

En septembre, il rappelait en conférence de presse que ce match avait montré à tout le monde le besoin indispensable d'un groupe étoffé : « Contre le Real Madrid, on n'avait pas Mbappé, Neymar ou Cavani? On a joué avec Icardi, Di Maria, Sarabia et on gagne 3-0. Parce qu'on avait une équipe très forte sur le terrain et en dehors. C'est la preuve qu'avec un groupe comme ça, on peut créer une chose spéciale et avoir une saison extraordinaire. » Le PSG peut nous prouver ce mercredi soir sa capacité à renouveler une telle performance.