Nantes-PSG : polyvalent, mobile et athlétique, Moise Kean est un jeune homme neuf

En perdition la saison passée à Everton, le jeune international italien est transformé à Paris où il vient de marquer quatre buts en deux matchs. Le déplacement à Nantes, ce samedi, pourrait lui offrir l’opportunité d’étoffer son capital.

 Prêté dans les derniers instants du mercato, Moise Kean enchaîne les titularisations et les buts avec le PSG.
Prêté dans les derniers instants du mercato, Moise Kean enchaîne les titularisations et les buts avec le PSG. REUTERS/Tolga Bozoglu

Arrivé sur la pointe des pieds début octobre, Moise Kean a tout de la bonne pioche du mercato du PSG. En quatre matchs, l'attaquant italien a davantage joué que Danilo Pereira ou Rafinha et surtout inscrit deux doublés lors des deux derniers matchs face à Dijon (4-0) et Basaksehir (2-0). De quoi en faire le deuxième meilleur buteur du club après Kylian Mbappé (6 réalisations) et devant Neymar (2), Mauro Icardi (2) ou Angel Di Maria (1). Des statistiques que le joueur de 20 ans aura l'occasion de gonfler ce samedi à Nantes (21 heures) alors que ces trois joueurs seront absents au stade de la Beaujoire.

Le pari de Leonardo qui a négocié avec Everton ce prêt sans option d'achat se révèle donc payant. Kean traînait sa peine en Angleterre où il avait été recruté à la Juventus Turin pour 27,5 millions d'euros. En 37 matchs, il n'avait été titulaire que neuf fois pour quatre buts. Un total qu'il a déjà atteint avec le PSG. « Lorsqu'on est attaquant, la meilleure chose pour être intégré dans un club et un vestiaire pour un attaquant, c'est de marquer », souligne Thomas Tuchel.

Avec Kean, le PSG a désormais un nouveau profil qui peut s'intégrer parfaitement à une animation reposant trop souvent sur les performances individuelles de Neymar et Mbappé. Notamment par sa polyvalence. L'international italien (8 sélections, 2 buts) peut en effet jouer dans l'axe au côté d'un deuxième attaquant - « son meilleur poste » selon Tuchel - ou sur un côté. « Si on joue à trois devant, il peut évoluer à gauche, à droite ou au centre, souligne son entraîneur. Moise doit continuer à mettre de l'intensité, d'utiliser sa capacité physique et d'aller au duel avec les défenseurs centraux. Il peut avoir une grande influence dans notre jeu. »

«Sa dimension physique est vraiment une plus-value»

Depuis son arrivée à Paris, Kean a eu peu de séances pour parfaire ses automatismes. Tuchel et son staff se sont donc astreints à de longues séances vidéos pour lui inculquer les principes du jeu parisien. Sa mobilité, sa vitesse et sa capacité à se défaire du marquage adverse ont ensuite suffi à ce qu'il se sente visiblement très à l'aise. Sa fraîcheur physique et mentale soulignée par son coach après son match face en Turquie a fait le reste.

« Sportivement ce qu'il fait n'est pas surprenant, mais sa facilité d'adaptation à l'équipe l'est un peu plus. Il semble très bien digérer son arrivée malgré son âge », souligne l'ancien Parisien Grégory Paisley qui a observé l'éclosion de Moise Kean en commentant la Serie A sur beIN Sport. Pour l'ex-défenseur, Kean se distingue avant tout par ses capacités athlétiques. « Le plus impressionnant est l'impact et la puissance qu'il apporte, poursuit Paisley. Avec la Juve, Allegri aimait le faire entrer à 20 ou 30 minutes de la fin, car il était capable de changer la face du jeu. Sur ses premières prises de balle, il mettait le feu aux adversaires. »

Une dimension physique qu'il apporte notamment dans les duels où contrairement à Mbappé, il aime se frotter aux défenseurs. Ce qui permet de fixer l'adversaire et de libérer des espaces pour ses partenaires. « Il est capable de caler des ballons et de dominer dans les airs, sa dimension physique est vraiment une plus-value, martèle Paisley. Icardi est un joueur fabuleux dans les 16 mètres grâce à son art du placement, mais Kean met à la fois de l'impact tout en étant capable de combiner avec Mbappé et Neymar qui aiment multiplier les touches de balle. Il a aussi de vrais appels d'attaquant. Il est autant capable de décrocher que de prendre la profondeur ou de dézoner sur les côtés. Il a ses repères partout. » De quoi offrir à Kean une place de choix à Paris s'il continue de se montrer aussi précis devant le but.