Mercato : les raisons de l’arrivée au PSG de Danilo, capitaine très apprécié à Porto

Officiellement transféré à Paris ce lundi, le désormais ex-capitaine du FC Porto a quitté son club juste avant la fin du mercato. Au grand dam des supporters.

 Danilo Pereira sous le maillot du FC Porto.
Danilo Pereira sous le maillot du FC Porto.  Icon Sport/Global Imagens

Peu importe votre club de cœur. Imaginez-vous un instant dans la peau d'un supporter qui perd le capitaine de son équipe à moins de 48 heures de la fin du mercato d'été. Avec le départ de Danilo Pereira au PSG, c'est la mésaventure que vivent les « Dragaões » (NDLR : « Dragons ») de Porto depuis ce dimanche.

« C'est dur à encaisser, reconnaît Julio, qui s'adresse à une communauté de 10 000 fans depuis le compte Twitter @FC Porto_Fr. C'est notre capitaine, on comptait sur lui pour la saison et on ne sait pas si on va le remplacer ».

Danilo Pereira n'a pourtant pas grandi dans la culture du FC Porto. Originaire de Guinée-Bissau, le milieu de terrain défensif a fait ses classes au Portugal entre les académies d'Estoril et de Benfica avant de connaître des expériences à Parme (Italie), Salonique (Grèce), Roda (Pays-Bas), Maritimo (Portugal). Depuis 2015, l'international portugais (39 sélections, 2 buts) faisait le bonheur des Dragons, en étant sacré deux fois champions du Portugal et devenant capitaine à l'été 2019.

« C'est un vrai leader d'équipe, appuie Julio. Devant la défense, il est impérial, très compliqué à dribbler. Il possède une grosse frappe de balle, il se bat, il est très athlétique. Quelquefois, il peut se faire dépasser en vitesse. Mais c'est aussi une réelle menace offensive, sur coups de pied arrêtés ou avec sa frappe de balle ». Pourquoi donc laisser s'en aller un cadre à quelques heures de la fin du marché des transferts ?

Un besoin de liquidités

Qualifié en Ligue des champions, dans la poule de l'OM, et champion en titre du Portugal, le FC Porto avait « besoin de liquidités », nous informe un acteur du marché. « Avec les ventes de Danilo, Alex Telles (NDLR : à Manchester United) ou Zé Luis (NDLR : au Lokomotiv Moscou), le club va récupérer près de 50 millions d'euros. Une somme conséquente en cette période », rappelle cet agent de joueurs. Cet été, Porto a également vendu Fabio Silva, espoir de 18 ans, près de 40 millions d'euros au club anglais de Wolverhampton.

« Ce qui me choque un peu, c'est qu'on aurait refusé 30 millions d'euros de Monaco l'an dernier et, là on accepte un prêt avec option d'achat à 20 M€, s'étonne, fataliste, Julio, à propos de Danilo. Mais je comprends son départ. C'est une bonne chose pour lui de signer dans un club comme le PSG. On le vit un peu mal mais on n'a pas les moyens de rivaliser avec des clubs comme ça ».

Âgé de 29 ans, l'homme qui a pour modèle Patrick Vieira compte une trentaine d'apparitions en Ligue des champions. Mais il s'est heurté, comme Porto, aux barrières Liverpool (quarts en 2019, 8es en 2018) ou Juventus (8es en 2017).

Finaliste de la dernière édition, le PSG espère récupérer avec ce joueur « LA » sentinelle espérée depuis 2018 et le départ de Thiago Motta. Sélectionné avec le Portugal lors de la trêve internationale de ce mois d'octobre, Danilo Pereira devrait faire une apparition au Stade de France dimanche 11 octobre pour affronter les Bleus de Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe.