Mercato : avec Danilo Pereira, le PSG s’offre enfin une sentinelle

L’international portugais, 29 ans, véritable spécialiste du poste de numéro 6 devant la défense, débarque au PSG sous forme de prêt avec option d’achat.

 Le Portugais Danilo Pereira débarque pour un an sous la forme d’un prêt payant avec une option d’achat de 16 millions d’euros.
Le Portugais Danilo Pereira débarque pour un an sous la forme d’un prêt payant avec une option d’achat de 16 millions d’euros. Icon Sport/Bildbyran/Maxim Thoré

La réussite d'un transfert se juge évidemment sur le terrain mais c'est une pointure que le PSG s'apprête à officialiser dans les prochaines heures, sous réserve d'une visite médicale sans souci. En recrutant Danilo Pereira, le club de la capitale tient enfin sa sentinelle, une denrée après laquelle il court depuis plusieurs années et le départ de Thiago Motta. Le Portugais débarque pour un an sous la forme d'un prêt payant — 4 millions d'euros — avec une option d'achat de 16 millions d'euros, selon les chiffres révélés par RMC.

A 29 ans, le champion d'Europe 2016 est un vrai spécialiste du poste. Enfin ! Après les tentatives Lassana Diarra, Leandro Paredes ou Gana Gueye, le milieu du FC Porto, encore titulaire samedi lors de la défaite à domicile contre Maritimo (2-3), évolue vraiment devant la défense même s'il peut aussi se montrer à l'aise dans un milieu à deux avec un autre récupérateur du type Marco Verratti.

« C'est un profil que le PSG ne possédait pas, détaille Jérôme Palatsi, ancien gardien but dans le championnat portugais et recruteur lusophone pour Montpellier. Il est plus physique que technique mais c'est un très bon joueur, titulaire indiscutable avec Porto. C'est une solution de plus pour l'entraîneur qui peut conserver Marquinhos en défense centrale. Danilo est agressif, récupère des ballons, possède l'expérience du haut niveau, il impose son physique aux adversaires et il n'a pas les pieds carrés. Après, ce n'est pas Verratti dans la relance. »

«Il peut tranquillement réussir à Paris»

Pour Carlos Freitas, le manager général de Guimarães, actuel 8e de la Liga Nos, Paris vient ainsi de réaliser un grand coup. « C'est un joueur du niveau du PSG, il n'y a pas de doute là-dessus. Il est très à l'aise avec le ballon. C'est un élément de très niveau, il peut tranquillement réussir à Paris. Il n'existe pas beaucoup de joueurs de ce niveau en Europe avec une telle expérience. Il est capable d'offrir immédiatement une réponse positive au PSG. »

Le longiligne milieu est effectivement opérationnel : il vient de disputer les trois premières journées depuis le retour du championnat portugais. « Il est une pièce fondamentale dans le dispositif de Porto », assure Palatsi. Il a également enchaîné avec deux rencontres de Ligue des nations début septembre en sélection, face à la Croatie et la Suède, deux fois 90 minutes. Il compte 39 sélections avec son pays, lui le natif de Guinée-Bissau. Selon toutes vraisemblances, il devrait rencontrer les Bleus de Didier Deschamps le 11 octobre prochain au Stade de France. Une manière de prendre contact directement avec Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe, ses futurs partenaires.

Profil rare et donc recherché, essentiel à Porto, quel est l'intérêt pour lui de rejoindre la capitale où la concurrence sera forte si l'effectif reste en l'état ? « Porto est évidemment un grand club mais sportivement, il fait un pas en avant en rejoignant un club et un effectif qui peut remporter la Ligue des champions à court terme. C'est un bon coup pour le PSG mais aussi pour le joueur », insiste Jérôme Palatsi. Financièrement aussi. En France, son salaire sera supérieur à celui qu'il touche actuellement sur les bords du Douro. Pour l'instant, tout le monde est gagnant.