Mercato : à ce tarif-là, personne ne peut se payer Messi !

Révélés dimanche et ce lundi, les «pharaoniques» revenus de l’Argentin ferment la porte à tous les prétendants. Messi devra baisser son salaire au Barça, à Paris ou ailleurs.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Grâce à son contrat signé en 2017, Lionel Messi empoche 138 millions d’euros bruts par saison avec le FC Barcelone.
Grâce à son contrat signé en 2017, Lionel Messi empoche 138 millions d’euros bruts par saison avec le FC Barcelone. REUTERS/Marcelo Del Pozo

Les révélations du quotidien El Mundo se poursuivent. Dimanche, le journal espagnol dévoilait le « pharaonique » contrat signé par Lionel Messi et le FC Barcelone à l'automne 2017, offrant à l'Argentin plus d'un demi-milliard d'euros bruts sur quatre ans en salaires et primes. Ce lundi, documents à l'appui, El Mundo précise que le sextuple Ballon d'or touchera jusqu'au dernier centime de ce bail, même en cas de non-prolongation en juin prochain. Le Barça doit encore lui verser 39 millions d'euros, une somme correspondant à une prime de fidélité incluse dans les négociations.

En temps normal, ces chiffres auraient choqué une partie de la population. En période de crise financière liée à la situation sanitaire mondiale, ils résonnent dans toute l'Espagne, jusqu'en Argentine et un peu partout sur la planète. Démesuré pour les uns, logique pour les autres, le contrat de Messi interroge. Une chose est sûre, celui-ci se conclut dans cinq mois. A 33 ans, le joueur souvent considéré comme le meilleur de l'histoire souhaite un dernier contrat européen. Mais à quel prix? Le tarif de 138 millions d'euros bruts par saison est inaccessible pour tous.

Il génère 250 millions d'euros par saison

Tout Barcelone ou presque souhaite voir Messi terminer sa carrière en Catalogne, sa région depuis l'an 2000. Mais le club blaugrana, plombé par la perte de centaines de millions d'euros de recettes, ne possède pas une grande marge de manœuvre. Tous les candidats à la présidence du club (élection le 7 mars) soulignent que Messi rapporte plus que ce qu'il ne coûte. Sa seule présence permettrait de générer plus de 250 millions d'euros par saison selon différentes estimations. Cependant, le coronavirus rebat toutes les cartes : absence de billetterie, sponsors qui s'éloignent, ventes de produits moins importantes…

Le Barça a vu sa limite salariale abaissée de 47 % pour la saison en cours, passant de 656 millions d'euros à 382 millions d'euros pour l'ensemble de son effectif. Et cette limite pourrait à nouveau être réduite si la crise se poursuit. Conserver Messi, à ce prix-là et dans ce contexte, semble mission impossible. Le PSG et Manchester City sont à l'affût. « Un club comme Paris doit être attentif à toutes les options », sourit à ce propos Mauricio Pochettino lors d'un entretien à RMC Sport.

Mais, là encore, l'argent éteint tout espoir de voir un trio Messi, Neymar, Mbappé. « Impossible que le PSG prolonge ses deux stars et recrute Messi. Ou alors il vient bénévolement », annonce un acteur important du marché. C'est toute la leçon des révélations de El Mundo : où qu'il aille, l'Argentin devra revoir ses ambitions financières à la baisse. De combien, c'est la seule question qui compte.