Mbappé, le PSG, la fête… la grande confession de Neymar

La star du PSG était l’invitée de prestige de l’émission «Sept à Huit» sur TF1 ce dimanche. Sa relation avec Mbappé, la défaite en finale de Ligue des champions, ses blessures… «Le Ney» se livre en long.

 Neymar avoue avoir pleuré après la défaite en finale du PSG en Ligue des champions l’été dernier.
Neymar avoue avoir pleuré après la défaite en finale du PSG en Ligue des champions l’été dernier.  AFP/Franck Fife

Insaisissable Neymar. Non content d'avoir inscrit deux buts ce dimanche à Lorient, la star brésilienne, qui n'a pas pu empêcher la défaite de son équipe en terre bretonne, s'est en quelque sorte dédoublée. Quelques heures plus tard, le Brésilien apparaît sur TF1 dans l'émission « Sept à Huit » sur TF1. Malheureusement, au risque de vous décevoir, l'entrevue n'a logiquement pas été réalisée ce dimanche.

L'immense déception lors de la défaite du PSG en finale de Ligue des champions, sa complicité avec le champion du monde français Kylian Mbappé… Le « Ney », qui fêtera ses 29 ans le 5 février prochain, revisite son parcours.

Sa complicité avec son «frère» Mbappé

L'avant-centre auriverde a émis le souhait de voir rester au PSG son ami Kylian Mbappé, qu'il considère comme un « frère ». « Moi je suis l'aîné. Nous aimons beaucoup jouer ensemble. Je veux sortir le meilleur de lui. C'est un garçon en or. Je l'appelle Golden Boy, parce qu'il est vraiment en or, précise l'attaquant. Il a un cœur énorme. En tant que joueur de foot, tout le monde sait ce qu'il vaut, mais même en dehors du terrain, il est incroyable. Il est souriant, joyeux, il aime s'amuser. On se ressemble beaucoup. »

Son parcours au PSG

Heureux, c'est le mot que Neymar a le plus répété en parlant de sa situation dans le club de la capitale. « Cela a beaucoup changé. Je ne saurai pas dire exactement pourquoi, je ne sais pas si c'est moi ou autre chose, a commenté le Brésilien. Je me suis adapté, je suis plus calme. Je veux rester au Paris Saint-Germain. J'espère que Kylian restera aussi. »

Visage fermé, l'ancien Barcelonais, lié au PSG jusqu'en 2022, est revenu sur sa plus grosse déception sur le maillot parisien : son échec en finale de Ligue des champions l'été dernier contre le Bayern Munich. « J'en ai pleuré », avoue-t-il, tout en affichant sa volonté de « tout faire » pour décrocher la prestigieuse coupe à l'avenir. « Tout ce que je pourrais gagner, je veux le gagner », clame le magicien.

Sa blessure au dos lors de la Coupe du monde 2014

De son propre aveu, le Brésilien avoue avoir passé les moments les plus durs de sa vie après sa sortie sur civière en quart de finale de « son » Mondial à domicile face à la Colombie. Touché à une vertèbre, il a frôlé la paralysie. « Le médecin m'a dit j'ai deux nouvelles, la mauvaise c'est que la Coupe du monde est terminée. Je me suis à pleurer. Mais il m'a dit : La bonne nouvelle, c'est que vous pourrez rejouer au foot. La même lésion deux centimètres plus loin, cela aurait été fini. »

Sa mise au point sur ses sorties nocturnes

Oui, Neymar aime faire la fête. Le Brésilien n'hésite pas à l'affirmer cinq jours avant son 29e anniversaire. Le « Ney » se justifie : « Je sais quand je peux et quand je ne peux pas (faire la fête). Cela fait plusieurs années que je suis au top. A mon avis, si on est trop focalisés sur le football, on finit par exploser. Je ne pourrai jamais renoncer à la fête. » Que les supporters parisiens se rassurent. Cette année, à l'approche des joutes européennes, le feu follet devra se contenter d'une fête discrète, couvre-feu oblige.